Jeux de plateau

Schotten Totten : la review

Schotten Totten : taillage de Kilt en règle

Schotten Totten
“Une chaude brise de printemps virevolte dans la vallée d’écosse, les oiseaux chantent et la neige commence doucement à fondre. Votre précieux village reprend des couleurs et les bornes marquant votre territoire pointent le bout de leur nez. La terre est douce et les bornes pourraient facilement rouler juste un peu vers le village voisin, vous accordant légèrement plus de place pour les besoins de votre tribu. Après tout, personne ne le remarquera, non ? Soudain, une flèche siffle derrière vos oreilles ! Il semblerait que votre voisin ait eu la même idée que vous, tandis qu’il pousse les bornes pour agrandir son territoire. Rassemblez vos troupes pour créer la meilleure formation de combat et défendez votre village. Revendiquez suffisamment de bornes pour gagner la partie !”
Schotten Totten est le petit nouveau de la gamme Mini Games de chez Iello, le numéro 10 plus précisément. Mais ce n’est pas vraiment un nouveau jeu, puisque la première version de Schotten Totten est sortie en 2001, et du coup ça commence à dater.
Le point matos.
Schotten Totten
Qui dit Mini Games dit mini boite, le même format que d’habitude, avec à l’intérieur 9 tuiles bornes bien épaisses qui forment la frontière, 64 cartes et 2 aides de jeu, le tout de bonne qualité. Alors évidemment ressortir un vieux jeu nécessite un relookage total, et pour ce relookage, Iello a fait appel à Djib (Sabordage, Titan Race …), et comme d’habitude, c’est nickel, c’est beau, c’est fin et bourré de détail, on reconnait aisément le style du monsieur.
Comment ça joue ?
Tout d’abord, on place les 9 bornes en ligne au centre de la table, et chaque joueur reçoit 6 cartes, puis on met la pioche à proximité des joueurs.
A chaque tour de jeu vous n’avez qu’une seule chose à faire, c’est de poser une carte devant une borne et de piocher une carte. Et voila vous savez jouer !
Alors plus sérieusement, on ne pose, bien évidemment, pas les cartes au hasard, le but du jeu est de s’emparer de 3 bornes adjacentes ou de 5 bornes, peu importe leurs emplacements. Et pour ce faire, il faut placer des combinaisons de cartes, et la combinaison la plus forte remporte la borne. Pour remporter une borne, il faut qu’il y ait 1 combinaison complète de chaque coté.
Schotten Totten
La difficulté, c’est que l’on ne peut poser qu’une carte à la fois, et que selon ce que l’adversaire pose, cela peut tout changer et nous faire dévier de notre strategie de départ. Il faut aussi observer les cartes posées chez l’adversaire, car si vous aviez besoin d’un 6 rouge pour une combinaison et que l’adversaire l’a posée, et bien c’est mort.
Pour les combinaisons, on est sur du classique, on retrouve la suite de couleur, le brelan, la combinaison de couleur, la suite, et la somme la plus forte.
Schotten Totten
Schotten Totten est un très bon jeu, pas si simple que ça, avec beaucoup de calcul, et de chance un peu aussi, puisque tout va dépendre de votre tirage de carte, mais pas que, car on peut toujours se rabattre sur une autre combinaison. Il faut savoir prendre son temps, et laisser l’adversaire se placer et jouer en fonction, pas toujours aussi simple, mais dans l’idée il faut la jouer comme ça.
Je vous conseil donc Schotten Totten, car c’est un jeu simple, rapide et efficace, qui tient dans une poche, de plus il est hyper accessible, donc vous auriez tort de vous en priver.
Schotten Totten est un jeu de Reiner Knizia, édité par Iello, pour 2 joueurs, pour des parties de 20 minutes.
Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*