joomeo_cover
Geek

Joomeo, le partage de photo privatif

Joomeo. Pour que vos photos restent sous votre contrôle

Avec l’avènement des services cloud de tout acabit, on a vu fleurir des applications web proposant d’héberger vos photos, et de les partager avec tous les abonnés au service. Finalement, quand on parle de ce genre de prestations, on entend toujours les mêmes noms comme Flickr ou 500px ou encore Instagram. Beaucoup de sociétés américaines donc et l’utilisateur européen pourrait avoir quels doutes quand à la pérennité de sa propriété intellectuelle en confiant leurs clichés à des énormes entreprises. C’est pourquoi, sur TAG, nous allons vous parler de Joomeo, un service dont on entend moins parler mais qui propose des fonctionnalités vraiment intéressantes.

Joomeo, c’est quoi d’abord ? A l’inverse des services qui rendent publiques vos photos par défaut quitte à vous permettre de restreindre leur accès par la suite, Joomeo fonctionne en sens inverse. Concrètement, vous allez uploader vos photos, les classer dans des dossiers et des albums et, ensuite, décider à qui et comment vous allez les partager. Le premier bon point de Joomeo est donc cette confidentialité qui vous est proposé par défaut.

Joomeo_Android

Le deuxième est que votre espace de stockage est illimité. Certaines restrictions existent et Stephan Bonnet nous en dira plus long sur ce sujet dans l’interview qui suit cet article. Reste que, quelle que soit la formule d’utilisation que vous avez choisi, votre espace de stockage est virtuellement illimité. Le troisième bon point pour Joomeo est qu’il est absolument multiplateforme. Non content de proposer une application mobile sous iOS, Android et Windows Phone, Joomeo propose aussi une application de bureau tournant sous Windows, OS X et Linux. C’est suffisamment rare pour être souligné. Par ailleurs, les plus gros logiciels de gestion de photos sont pris en compte avec des plugins, pour Lightroom, Aperture et iPhoto.

Si vous passez par l’application du bureau, vous aurez simplement à faire glisser vos photos sur l’application avant de choisir un répertoire de stockage distant et un album. Les photos sont ensuite uploadées et vous accédez à votre espace en ligne. Là vous pouvez déplacer les photos dans d’autres albums, accéder à des outils de retouches basiques (seule la rotation de la photo semble être gérée), accéder aux données exif, etc. Le but premier de Joomeo étant tout de même le partage de photos, vous pourrez accéder à une liste de contacts (vous pourrez importer les vôtres facilement) où vous choisirez qui a accès à quel album. Une super fonctionnalité : si vous ajouter des photos à un album que vous avez partagé, un simple clic sur une icône enverra un mail à toutes ces personnes pour leur dire qu’il y a des nouveautés à voir. J’ai trouvé çà super malin !

Joomeo_Interface

Toutefois, les possibilités de partage ne s’arrêtent pas là. Vous avez aussi la possibilité de récupérer le flux RSS de l’album pour le proposer à qui vous voulez mais aussi en publier un diaporama qui sera alors en accès libre sur le service de Joomeo. Vous avez également la possibilité d’exporter cet album sur Facebook. Enfin, comme, malgré tout, le meilleur moyen de regarder des photos est de les regarder dans un bel album avec de superbes impressions, vous pourrez commander très facilement des tirages de vos photos à un prix tout à fait raisonnable.

Joomeo est très rapide quant à l’upload de photo et très efficace dans toutes les fonctionnalités qu’il propose. Au pire, pourrait-on reprocher un foisonnement d’icônes assez déroutant de prime abord. D’autant que celles-ci apparaissent vraiment petites, la quasi-totalité de l’espace (et on est là pour çà, soyons honnêtes) étant destiné à l’affichage des photos contenues dans les albums. J’ai aussi remarqué que l’application Windows Phone était en deça de ses pendants sur Android et iPhone puisqu’elle se limite à la visualisation des photos dans des albums déjà créés sans possibilité d’en importer de nouvelles. On va pas faire semblants d’être surpris, cette app n’ayant été mise à jour qu’en Juin 2012 ce qui nous ramène avant la sortie de Windows Phone 8. En espérant qu’elle sera mis à jour prochainement pour être étoffée, çà ne lui ferait pas de mal. 😉

Joomeo_Services

Quoi qu’il en soit, si vous cherchez un moyen de stocker vos photos en ligne tout en gardant le contrôle sur vos fichiers et sur qui les voit, je vous suggère donc de vous intéresser de près à ce service. Pour l’occasion, nous avons contacter Stephan Bonnet, un des responsables de Joomeo, pour lui demander de répondre à quelques questions. Nous le remercions donc bien évidemment pour le temps qu’il a bien voulu nous accorder.

Interview

TAG : peux tu nous parler de la société qui a développé Joomeo ? Combien de personnes y sont employées ? Avez-vous d’autres activités que la gestion de Joomeo ?

Stephan : Joomeo a été développé en 2007 et mis en ligne en 2008 par la société Airsens, éditrice du site. C’est la seule et unique activité d’Airsens qui emploie 7 personnes, toutes basées en France.

TAG : pourquoi une app de partage de photos quand des géants comme Flickr ont déjà bien investi le marché ? Quelle a été la démarche pour entreprendre ce projet ?

Stephan : Joomeo n’est pas seulement une application. Je dirais plutôt que c’est une solution complète qui se déploie sur tout un ensemble de supports (mobiles, tablettes, TV connectées, etc.). De par son ancienneté, notre activité s’est d’ailleurs développée sur internet avant tout. Aujourd’hui, nos utilisateurs font de plus en plus appel à l’ensemble des outils que nous leur proposons : ils ne sont pas exclusivement sur ordinateur ou sur tablette, ils sont connectés à Joomeo via tous leurs devices.Pourquoi lancer une solution comme Joomeo face à des super-puissances comme Flickr ? C’est simple, nous ne proposons pas vraiment les mêmes services, nous n’avons pas précisément la même politique vis à vis de nos utilisateur et nous aimons l’idée que des solutions alternatives aux outils made in US puissent se développer et croître !

Joomeo a une approche très différenciante depuis ses débuts : nous prônons le partage privatif, c’est-à-dire un partage contrôlé auprès de contacts clairement identifiés à qui on octroie des droits personnalisés. Avec Joomeo, tous vos contacts n’ont pas forcément accès aux mêmes albums, ils n’ont pas nécessairement le droit de faire les mêmes choses (téléchargement, commande de tirages, ajout de photos dans un album, etc.)… en tant que gestionnaire, vous restez maître de ce que vous autorisez ou non à vos contacts.

En tant que photographe, il est toujours appréciable de savoir que votre prestataire ne s’octroie aucun droit sur le contenu de votre espace… Certains articles des Conditions Générales d’Utilisation de nos “confrères” sont assez édifiants sur le sujet. Il n’est pas rare que les utilisateurs de ces services acceptent de céder les droits de leurs créations à ces derniers, sous couvert d’en permettre la publication en ligne. Chez Joomeo, le seul propriétaire des fichiers stockés sur nos serveurs, c’est le gestionnaire de l’espace. Sans ambiguité. A cela on peut ajouter que nos serveurs sont hébergés sur le sol français et que notre service est régi par les lois françaises… mais ça n’intéresse que les internautes hexagonaux !

Un autre point essentiel dans notre démarche réside dans le fait que, même si nous proposons des services très performants pour les professionnels (possibilité de stocker des images au format RAW, conservation des information EXIF, etc.), Joomeo s’adresse à un public très large et non exclusif. Grâce à une navigation intuitive et notre compatibilité avec tous les systèmes d’exploitation, nos utilisateurs peuvent avoir accès à leur espace facilement et en toutes circonstances.

TAG : A quelles difficultés vous heurtez-vous quotidiennement pour faire vivre ce service ? Pouvez-vous nous communiquer un nombre d’utilisateurs qui l’utilisent ?

Stephan : Actuellement, Joomeo compte plus d’1 million d’utilisateurs dans le monde, ce qui fait de nous le leader des solutions françaises de stockage et de partage de photos et de vidéos. Notre problématique majeure aujourd’hui est d’accéder aux médias pour développer la notoriété de Joomeo. Beaucoup de comparatifs sont publiés sur “quel est le meilleur services pour stocker/partager vos photos en ligne”, mais la plupart du temps ces comparatifs reprennent systématiquement les mêmes acteurs (en général se sont les plus gros et ils sont américains) et ne proposent aucune alternative. Pourtant, lorsque nous pouvons expliquer nos offres et notre approche à des personnes qui ne nous connaissent pas, elles sont souvent séduites et intéressées par notre mode de fonctionnement et par le souci que nous avons de la préservation de leur vie privée et de leurs images. Nous avons un grand avantage, qui est aussi une fierté, nos utilisateurs aiment Joomeo, et ils sont d’ailleurs nos meilleurs ambassadeurs ! 

TAG : Quelles sont les différences entre l’offre gratuite et les comptes premium ? 

Stephan : A la différence de nos confrères, nous ne mettons aucune limite au stockage gratuit de vos images sur nos serveur. Sur Joomeo, quelle que soit la quantité de photos ou de vidéos stockées, le stockage, le partage et le téléchargement des fichiers sont gratuits… c’est vrai pour toutes nos offres.

Ce qui différentie les offres entre elles, c’est la capacité d’import autorisée chaque mois.

L’offre gratuite de Joomeo, appelée BASIC, permet à nos utilisateurs d’importer jusqu’à 150Mo de fichiers chaque mois, les fichiers ne peuvent pas dépasser 10Mo chacun. Les offres FOCUS et DYNAMIC permettent d’importer sur son espace une quantité illimitée de photos et de vidéos sur son espace.

En FOCUS, vos photos et vos vidéos ne pourront excéder 30Mo. En DYNAMIC, vous pourrez lire vos vidéos en ligne directement depuis votre espace, vos photos pourront peser jusqu’à 100Mo et vos vidéos jusqu’à 2Go !

En souscrivant à une de nos offres FOCUS ou DYNAMIC, vous bénéficiez de tarifs privilégiés sur l’ensemble des produits du labo photo.

Pour être plus précis, cliquez ici pour accéder au comparatif complet de nos offres. 

Important à savoir : à la fin de son abonnement FOCUS ou DYNAMIC, l’utilisateur qui ne souhaite pas prolonger son abonnement bascule automatiquement en mode BASIC. Il conserve la totalité de ses fichiers sur Joomeo, peut les télécharger et les partager aussi souvent qu’il le souhaite et peut ajouter 150Mo de fichiers supplémentaires tous les mois… le tout GRATUITEMENT. Joomeo est le seul service à proposer une telle offre ! 

TAG  : Avez-vous des projets concernant des ajouts de fonctionnalités à Joomeo ? 

Stephan : Si nous avons des projets pour Joomeo ? Nous en avons plein les cartons !!! Et dans tous les domaines ! 

En fait, l’intérêt d’une solution comme Joomeo c’est qu’elle est “en devenir” permanent ! Joomeo ne sera jamais fini.

Nous travaillons tous les jours à apporter des améliorations fonctionnelles sur notre système de partage en ligne, sur nos applications mobiles, sur notre service d’impression etc.

Par exemple, l’année dernière nous avons mis en ligne un système de création de livres photo qui a remporté beaucoup de succès auprès de nos utilisateurs. Cette année, nous avons rendu possible la commande de print via notre application Android, nous avons optimisé l’upload des fichiers et nous avons créé une application permettant de gérer les transferts directement depuis son ordinateur, sans avoir à se connecter à son espace via le navigateur (Transfert Manager).

Nous ferons progresser cet outil dans les prochains mois pour en faire un système de synchronisation.

Parallèlement à ça, nous mènerons notre projet de boutiques en ligne, pour permettre à nos utilisateurs professionnels de vendre le fruit de leur travail directement à partir de Joomeo…

Je ne viens d’aborder ici qu’une toute petite partie de notre roadmap de développement ! Ce n’est pas tant les projets qui manquent, mais le nombre d’heures disponibles dans une journée pour les mener à bien !!!

Catégories
Geek

Intoxiqué par les nouvelles technologie, je mange de l'actu tech au petit déjeuner : articles, blogs, podcasts, tout y passe pour garder un oeil sur cette passion dévorante. Comptable de profession, j'ai une affection particulière pour tous les aspects de la culture geek et j'aime la partager avec les personnes intéressées (et intéressantes).

Laissez une réponse

*

*

Ecoutez POD TREK