Jeux vidéo

Preview JV : Orcs Must Die! Unchained (bêta ouverte)

Après un long passage en alpha et bêta privées, Orcs Must Die! Unchained est arrivé il y a quelques temps sur Steam à l’occasion de son passage en bêta ouverte et de la réinitialisation des statistiques. C’était l’occasion rêvée pour relancer ce jeu après quelques mois de sevrage.

Orcs Must Die! Unchained

Pour celles et ceux qui nous lisent depuis peu, petit rappel : OMDU est un jeu vidéo free to play faisant suite aux deux premiers titres sortis sur console et PC. Contrairement à ses ainés, cet épisode se penchait plutôt du côté des MOBA, un mode où 5 joueurs s’affrontent à 5 autres dans une arène remplie de monstres. Lors de mon essai en 2014, un gameplay plaisant côtoyait une formule intéressante mais un peu bancale car la concurrence est rude sur ce marché et le jeu n’avait pas tout à fait trouvé la bonne formule. Peu de temps après, Robot Entertainement et Gameforge annonçaient un retour aux sources avec le mode Tower Defense (“Survie” dans le jeu), c’est-à-dire un mode où 5 joueurs survivent face à des vagues d’ennemis. Ce mode vu l’année dernière faisant le sel des jeux d’avant et comme il est réussi, on remercie le studio de l’avoir remis.

Orcs Must Die! Unchained

Ça peut vite devenir le bordel face à plusieurs monstres IA

Les deux modes de jeux s’articulent tout de même autour de la mécanique de défense de territoire. Notre personnage reçoit de l’argent en fonction de ses actions et doit le dépenser pour se défendre. Pour cela il peut ajouter des pièges dans l’un des couloirs de la carte ou invoquer des monstres qui iront emmerder les adversaires. Et plus la partie avance plus on peut débloquer des choses chères si on gère bien son capital, ce qui pousse les joueurs à bien s’entraider pour savoir qui dépense quoi, à quel moment.

À l’instar des ténors du genre, les développeurs ont intégré un système de héros à rotation – cela signifie que certains personnages sont gratuits durant une période mais il faut passer à la caisse la date dépassée si on veut continuer de jouer avec notre avatar préféré – chacun ayant des pouvoirs différents. Ça va du simple guerrier au corps à corps à l’elfe soigneur que l’on peut monter en niveau, du moment qu’on puisse jouer avec souvent. La monétisation de ce Orcs Must Die! n’est pas putassière car les choses à acheter n’influencent pas la partie compétitive (le mode Siège en 5v5, MOBA style) du titre. On peut donc y acheter des héros, des potions (du soin pour le mode Survie par exemple), des apparences, etc. Ce n’est pas super cher et de nombreuses offres sont accessibles à tout moment.

Orcs Must Die! Unchained

Création d’un héros

Le seul réel déséquilibre pourrait être au niveau de la forge qui propose la création d’un héros de toute pièce. Seuls les joueurs avec quelques heures au compteur (pas comme moi qui a tout perdu au passage à la bêta ouverte et qui a peu joué depuis) pourraient avoir un personnage un peu plus fort que les autres mais cela ne semble pas créer de réel avantage. De même la création d’un deck personnalisé (on gère les choses activables en jeu, comme les pièges, par des cartes) est très simple et n’offre absolument pas de bénéfice aux plus riches car seule une meilleure gestion vous avantagera.

Orcs Must Die! Unchained

Création d’un deck de défense pour le mode Survie

Après avoir lâché la bêta fermée pendant un moment, mon retour sur la version publique s’est faite en douceur car même si des améliorations et des équilibrages peaufinent souvent le jeu, son ambiance loufoque, son gameplay maitrisé et ses deux modes de jeu bien distincts et complémentaires en font une réelle attraction surtout avec sa gratuité et sa monétisation non agressive. Mention spéciale au mode Survie auquel je joue tout le temps (pas trop fan du 5v5 de ce genre en général) et qui propose un réel défi face à une IA bête mais adaptative aux niveaux des joueurs (un niveau est calculé en début de partie) dans des niveaux qui ne durent pas une éternité, de quoi s’amuser de temps en temps seul ou entre amis.

Date de sortie définitive non connue pour le moment.

Je n’ai pas encore fait de capture vidéo du jeu, je vous propose donc le trailer.

Preview réalisée à partir d’une version offerte éditeur pour la bêta fermée puis en version commerciale pour la bêta ouverte. Nombre d’heures inconnu sur la version fermée, environ 2 sur la publique. Captures d’écran réalisés sur la bêta publique par mes soins, qualité à fond (i5 4590, GTX 770 2Go et 8Go de RAM).

Catégories
Jeux vidéo

Élevé à la sauce PlayStation, Thomas est un gamer touche à tout mais qui joue toujours à des anciens titres. Il partage cette passion depuis 2008 et est passé par toutes les cases, du blog à Dailymotion et même la radio pendant 4 ans. Il tente maintenant de faire découvrir ce milieu au plus grand nombre via TechArtGeek ou via des vidéos sur YouTube ou Twitch.

Laissez une réponse

*

*