The Ultimatest Battle
Geek

Toulouse Game Show 2017 – Découverte de The Ultimatest Battle

Il n’est pas aisé de présenter quelque chose que tout le monde peut tester gratuitement de son côté mais c’est notre rôle de vous en parler et d’attiser votre curiosité afin que vous y jetez un œil au moins le temps de quelques parties. Les festivals comme le Toulouse Game Show sont l’occasion de découvrir de très beaux jeux vidéo indépendants en devenir mais on peut aussi essayer des titres déjà sortis comme The Ultimatest Battle.

The Ultimatest Battle est un jeu gratuit en type free to play uniquement multijoueur qui vous met dans des arènes en 2D très colorées qui font immédiatement penser à des jeux comme Soldat ou Teeworlds. Vous choisissez ici une classe de soldat, vous la personnalisez et partez au combat en quelques secondes. En à peine une ou deux parties on comprend immédiatement les subtilités de base de UB et on s’amuse à fraguer comme un barbare sans cervelle car le raffinement ne fait pas partie du jeu d’Ediogames, tout est là pour que ça explose dans tous les sens et les environnements sont presque tous destructibles à tel point que cela peut être un gros bordel comme dans Broforce. Il y a certes des modes de jeu plus réfléchis comme des captures de drapeaux qui demandent un travail d’équipe poussé mais l’ambiance générale tend plus du côté du défouloir cérébré avec des tonnes de morts par seconde, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Le gros avantage de The Ultimate Battle est qu’il est gratuit et malgré son caractère F2P. Il ne propose en aucun cas de payer pour avoir plus de puissance. Passer à la caisse ne vous sert qu’à modifier l’apparence de vos mignons combattants et c’est tout, pas d’arme “+2 en dégât” ou ce genre de chose immonde. Le jeu est aussi souvent mis à jour avec de nouveaux modes – j’ai pu essayé un mode de convoi à la Overwatch très sympathique et prenant lors du TGS – et de nouvelles skins qui suivent habituellement les événements du calendrier (Halloween, Noël…)

C’est gratuit, c’est mignon, c’est drôle, on s’amuse au bout de cinq minutes, cela vaut le coup d’essayer. Attention toutefois, les serveurs online possèdent une ribambelle de joueurs et joueuses aguerris, attendez-vous à recevoir quelques fessées si vous n’êtes pas habituées à ce genre de jeu. Mais après une bonne heure, on ne frise plus le ridicule et on s’ouvre à des heures d’amusement sans limite.

 

Catégories
Geek

Élevé à la sauce PlayStation, Thomas est un gamer touche à tout mais qui joue toujours à des anciens titres. Il partage cette passion depuis 2008 et est passé par toutes les cases, du blog à Dailymotion et même la radio pendant 4 ans. Il tente maintenant de faire découvrir ce milieu au plus grand nombre via TechArtGeek ou via des vidéos sur YouTube ou Twitch.

Laissez une réponse

*

*

Ecoutez POD TREK