Jeux de plateau

Les Demeures de l’Épouvante seconde édition : la review

Les Demeures de l’Épouvante : viens dans mon culte

Les Demeures de l’Épouvante

Aux Portes de l’Horreur…

Les ruelles crasseuses et les demeures lugubres d’Arkham dissimulent des forces effrayantes, des secrets terrifiants et des monstres indicibles. Dans ces vieilles bâtisses, des cultistes et des fous balbutiants font appel aux Anciens, tandis que des créatures inconnues des savants s’agitent sous le regard de la lune gibbeuse. Cette nuit, de courageux investigateurs passeront derrière les portes closes d’Arkham pour lutter contre la folie qui s’y cache…”

Encore du Cthulhu, et oui, ceci dit l’œuvre de Lovecraft étant maintenant libre de droit, cette licence n’en fini plus d’être exploitée. Pour Les Demeures de l’Epouvante, c’est une autre histoire puisque la première version du jeu est sorti en 2011 (c’est pas tout jeune). En décembre dernier est donc arrivé en boutique une nouvelle boite, la V2, alors oui c’est con, je n’ai pas joué à la V1, du coup pour faire une comparaison ça va être compliqué, mais j’ai quand même eu quelques retours sur la V1 qui permettront quelques éléments de comparaison.

Les Demeures de l’Épouvante est un jeu d’enquête, d’exploration et d’horreur, ou les joueurs vont devoir faire face à des situations par toujours confortables et résoudre un certain nombre d’énigme, et combattre les forces du mal.

Le point matos.

Les Demeures de l’Épouvante

C’est une ÉNORME boite que nous avons là, bourrée de matériel, pas moins de 200 cartes, 24 figurines bien détaillées leurs socles, des jetons, 24 tuiles plateau recto verso, 5 dés spéciaux gravés, et c’est tout, et ça fait quand même beaucoup. Tout est de très bonne qualité, on est plutôt habitué à cette qualité chez Edge. Pour ce qui est des illustrations, rien à dire, c’est beau, immersif, et elles sont signées par une ribambelle d’illustrateurs.

Comment ça se joue ?

Pour un jeu de cette taille, la mise en place est très rapide, il suffit de trier les cartes, et de les mettre en différents tas, mettre les pions à proximité, trier les tuiles plateau, les grandes d’un coté et les moyennes de l’autre, chaque joueur choisit un investigateur, et c’est parti.

La particularité de cette V2, c’est qu’une application (gratuite) gère la mise en place de l’environnement, les évènements … Ce qui permet presque de se lancer dans une partie tout de suite, puisque l’appli nous guide tout le long.

Une partie de compose de plusieurs round de jeu, et un round est composé de 2 phases :

  • La phase investigateur : lors de cette phase, le joueur actif va pouvoir se déplacer sur une tuile, explorer, fouiller, échanger des objets avec d’autres joueurs, interagir avec quelque chose ou quelqu’un sur le plateau de jeu, utiliser des actions de matériel et attaquer du monstre. Tout est géré par l’application, si vous voulez fouiller, il vous suffit de toucher sur votre tablette ou votre téléphone l’élément que vous voulez fouiller, et l’application vous indiquera ce que c’est, vous dira de prendre la carte en question … Idem pour l’exploration, l’application génèrera une nouvelle tuile à placer, avec des pions fouille, peut être des monstres, des évènements … Comme le jeu est coopératif il faudra planifier et discuter avec les autres joueurs afin de faire ce qui est le mieux pour avancer dans l’enquête.
  • La phase de Mythe : cette phase commence par un évènement qui peut cibler tout les joueurs ou un joueur en particulier. Ensuite s’il y a des monstres sur le plateau, les monstres s’activent, et là encore l’application vous indique comment procéder, quel monstre bouge, de combien de case… Et ensuite un test d’horreur est demandé à chaque investigateur qui est à porté d’un monstre. Le test d’horreur demande un jet de dés, et selon le résultat, vous échouez et c’est moche, ou vous réussissez et vous êtes sorti d’affaire, pour le moment.

Comme souvent dans ce genre de jeu, on lance beaucoup de dés, on effectue des test de compétence selon les épreuves que vous traversez. Les compétences sont la force, l’agilité, l’observation, le savoir, l’influence et la volonté. Chaque investigateur a des valeurs différentes pour chacune de ces compétences. Lors d’un test de compétence en force, si l’investigateur a 3 en force, il lancera 3 dés.

La partie se termine au bout d’un certain nombre de round, que l’application détermine, au fur et à mesure de l’enquête, un objectif sera révélé, et il faudra remplir cette objectif pour remporter la partie. Plus les joueurs vont prendre du temps, plus les choses vont se compliquer, la mission peut changer, et si c’est vraiment trop long, vous perdrez la partie à coup sur.

Alors du coup ça dit quoi ?

Faisons quelques comparaisons avec la V1, déjà la V2 se joue en full coopératif, alors que la V1 était semi coopérative, un joueur devait incarner les forces du mal, et tout gérer. Ce qui pouvait être un frein, puisque c’était quelque chose d’asses lourd à gérer, et donc cela en faisait un jeu réservé à un certain type de public. Sur cette V2, on gagne en lisibilité sur le plateau, sur la V1 les zones de fouille et les objets à trouver était deja défini par le scenario, et les cartes était placées sur le plateau de jeu, ce qui rendait le plateau peu lisible, ça gâchait un peu le truc.

Et puis ce qui est génial avec cette V2, c’est l’effet de surprise, car lorsque l’on veut explorer une nouvelle pièce du manoir, l’application nous indique la tuile à prendre. On découvre donc en même temps que tout le monde ce qu’il y a derrière la porte, et en terme d’immersion, c’est vraiment top, on a vraiment l’impression d’ouvrir une porte et de découvrir ce qu’il y a derrière.

Les Demeures de l’Épouvante V2 est donc un très bon jeu, immersif à souhait, avec une ambiance quasi cinématographique et oppressante, et ça le fait vraiment. Certains pourront reprocher à l’application de trop assister le joueur, moi perso je trouve ça génial de se laisser guider, de découvrir tout en même temps que les autres joueurs. Cela permet également d’initier des joueurs qui ont moins l’habitude de ce genre de jeu, tellement l’application facilite les choses. De plus vous pouvez rejouer le même scenario plusieurs fois, même si l’intrigue est identique, la mise en place, les objets à fouilles et les pièces du manoir changent à chaque partie, ce qui est vraiment chouette.

Les Demeures de l’Épouvante seconde édition est un jeu de Nikki Valens, basé sur le jeu de Corey Konieczka, édité par Edge et distribué par Asmodée, pour 1 à 5 joueurs, pour des parties de 150 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*