Blood Rage
Jeux de plateau

Blood Rage : la review

Blood Rage : ça va Ragnaröker chérie !

Blood Rage

“Odin Père de Toutes Choses, dans sa sagesse, savait que le Ragnarök viendrait. Il ne parvint pas à trouver un moyen d’empêcher la destruction de Midgard. Les créatures inférieures n’ont d’autre choix que de s’abriter et d’attendre la fin.

Mais pas vous. Vous êtes un Viking, le chef d’un clan fier et ancien. Même face au destin funeste promis au monde, vous mènerez vos guerriers sur le champ de bataille, conquérant et pillant comme le veut votre héritage. En ces heures obscures, les Dieux sont généreux et vous dispensent dons et bénédictions.

Même les plus monstrueuses créatures de Midgard recherchent la gloire durant le peu de temps qu’il leur reste, et elles pourraient bien se joindre à vos assauts. Vous utiliserez toutes vos ressources pour gagner votre place au Valhalla en prenant le dessus sur les autres clans, remportant la dernière victoire que le monde connaîtra jamais.

La vie est éphémère, mais la gloire est éternelle. L’heure de la rage a sonné !”

Cela fait quelques mois que tout le monde en parle, beaucoup d’articles sont sorties sur Blood Rage, et oui, je suis un peu à la bourre sur ce coup là, je sais. Il est donc grand temps que je vous parle de ce gros jeu, avec de la figurine, de la mort, mais avec gloire.

Blood Rage

Le point matos.

Je m’excuse d’avance, car Blood Rage mérite un TAG Unbox, clairement, mais je n’ai pas eu le temps de m’y coller, cela viendra sûrement dans les jours qui suivront cet article. Pour commencer, Blood Rage, c’est une belle grosse boite, l’illustration de la boite est juste magnifique et épique, et les illustrations sont signées Adrian Smith, qui n’est autre que l’illustrateur de Space Hulk, Journey : Wrath of Demons, et bien d’autres, donc on a pas affaire à un débutant. A l’intérieur, 4 fiches de clan, un grand plateau, une centaine de cartes, quelques tokens et pions, et 49 figurines absolument magnifiques, hyper bien détaillées, du haut niveau.

Comment ça se joue ?

Ce qui est étonnant dans Blood Rage, ce qui surprend, c’est le manque de dés. Souvent dans des gros jeux comme celui ci, où on doit se poutrer, on se fight avec des dés, et là … pas du tout.

Le jeu commence calmement, avec un tour de “Draft”, chaque joueur reçoit 8 cartes, et doit en choisir 1, et passer le reste à son voisin de gauche, jusqu’à ce que chaque joueur ait 6 cartes en main. Et là, la partie peut vraiment commencer, une partie se découpe en 3 Ages (manches).

Blood Rage

Parmi les cartes, il y a 3 sortes de carte :

  • Les cartes d’améliorations :  qui permettent d’améliorer notre clan, nos guerriers, notre bateau, ou de contrôler des monstres pour notre compte.
  • Les cartes de combats : ces cartes nous confèrent des bonus de combat lors des pillages. Ces cartes ont également des effets, en plus de booster notre force.
  • Les cartes de quêtes : ces cartes nous proposent des quêtes, qui une fois réussis, nous rapportent des points de gloire, mais pas que …

Blood Rage

Ensuite, chaque joueur aura la possibilité de faire 1 action par tour, parmi celle ci :

  • L’invasion : le coût de cette action correspond à la valeur de Rage du personnage envoyé. Pour ce coût en “Rage”, vous pouvez placer une figurine sur une région côtière.
  • La marche : pour 1 point de “Rage”, vous pouvez déplacer 1 ou plusieurs figurines, provenant de la même région, vers 1 région adjacente.
  • L’amélioration : vous pouvez jouer 1 carte amélioration de votre main, et la poser sur votre plateau. Cela vous coûtera autant de point de “Rage” que la valeur de rage de la carte.
  • Poser une quête : cette action est gratuite, et elle vous permet de poser devant vous, face cachée, une carte de quête. Si en fin de manche, la quête est réussis, vous gagnerez de la gloire.
  • Le pillage : cette action est également gratuite, il vous suffit d’annoncer à tout le monde que vous lancez un pillage. Les vikings des régions adjacentes peuvent (s’il reste de la place), se joindre à vous pour le pillage. Tout les participants choisissent 1 carte bataille de leur main. Ensuite tout le monde révèle sa carte, et on additionne cette carte au total de force de nos figurines (chaque guerrier vaut 1 point de force, et le chef de clan vaut 3 points de force). Le vainqueur défausse sa carte, mais gagne le bonus que confère le pillage, et les perdants, eux, récupèrent leurs cartes, et vont au Valhalla, car ils sont mort avec gloire au combat. Mourir rapporte des points de gloire.

Blood Rage

Dès que tous les joueurs ont dépensés tout leurs points de “Rage”, la manche s’arrête. Chaque joueur défausse sa main, en ne gardant qu’une seule carte, qui servira à l’Age suivant. Ensuite les joueurs marquent (ou pas) les points relatifs aux différentes quêtes jouées durant l’Age.

Comme ce monde se meurt, lors de la phase de Ragnarök, une province est détruite. Les guerriers et autres créatures s’y trouvant vont au Valhalla, et rapportent des points de gloire aux joueurs concernés.

Blood Rage

Les stratégies sont vraiment différentes des autres jeux de “poutrage”, puisque là, il faut savoir mourir pour remporter certaines quêtes, et marquer des points, même si remporter un pillage est toujours intéressant, car cela nous permet de faire grimper nos caractéristiques de clan. Ces caractéristiques définissent le nombre de point de gloire que nous gagnons lorsque nous mourons au combat, le nombre de figurine que nous pouvons mettre sur le plateau et le nombre de point de Rage dont nous disposons. Comme la plupart de nos actions coûtent de la Rage, plus on en a, plus on joue. Il faut également savoir que ces caractéristiques peuvent, si on les a suffisamment boostées, nous rapporter beaucoup de points.

Blood Rage

Blood Rage est vraiment un très très bon jeu, fun, bourrin, mais néanmoins stratégique et fourbe, servit par du très beau et bon matos.

Blood Rage est un jeu d’Eric Lang, édité par Edge et distribué par Asmodée, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 60 à 90 minutes.

 

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*