breaking bad
Jeux de plateau

Breaking Bad : la review

Breaking Bad : “Now say my name”

breaking bad

« Tu ne sais pas à qui tu parles, alors laisse-moi t’expliquer : je ne suis pas en danger, Skyler, c’est moi le danger. Si quelqu’un ouvre sa porte et se fait descendre, tu crois que ce sera moi ? Non, je suis l’homme qui frappe à la porte ! »

— Walter White

Si vous êtes passé à coté de la série Breaking Bad, je vous conseille très fortement de vous jeter dessus, car cette série reste pour moi, une des meilleures séries qui existe à l’heure actuelle. Alors oui forcement quand un jeu Breaking Bad basé sur la série sort, on ne peut qu’être émoustillé, et puis juste après inquiet, est ce que le jeu va être à la hauteur ? L’éditeur veut juste surfer sur la notoriété de la série ? Autant de questions auxquelles je vais essayer de répondre.

Le point matos.

breaking bad

Le jeu étant basé sur la série, on retrouve autant sur la boite que sur les cartes du jeu des photos de la série, la boite fait envie, le camping car en plein désert avec la fumé bleu qui s’y échappe nous rappel avec plaisir la série, on imagine deja Walter White sortir en slip. Pour ce qui est des cartes du jeu, j’avoue que j’ai du mal avec les photos de la série, même c’est c’est sympa de retrouver les personnages de la série tels qu’on les a connu, je trouve ça toujours un peu cheap, mais bon c’est une question de goût. Pour ce qui est du contenu, pas loin de 130 cartes, 8 fiches personnage, 4 plateau faction, 125 cristaux de Blue Sky, des pions PV … Le tout est de très bonne qualité.

Comment ça se joue ?

La mise en place dépend du nombre de joueur, il doit toujours y avoir au moins 3 factions différentes en jeu, ensuite les joueurs choisissent (ou pas) un personnage, il existe 4 factions différentes, la DEA, Heisenberg, Los Pollos Hermanos et le Cartel de Juarez. Ensuite on place les plateaux faction qui correspondent aux factions choisis, les joueurs prennent les deck de cartes de leur faction, leur main de départ qui varie selon le personnage et on est prêt à jouer.

breaking bad

Breakin Bad est un jeu de cartes, un tour de jeu est simple, à votre tour vous faites 2 actions, de base vous pouvez piocher une carte, jouer une carte de votre main ou utiliser une capacité liée à votre personnage. Il est possible de faire 2 fois la même actions durant son tour. Ces actions sont communes pour tout le monde, par contre les criminels ont un choix d’action un peu plus étendu :

  • Occuper une labo : il y a des laboratoire, pour fabriquer de la Blue Sky, et pour produire de la Blue Sky il faut des chimistes, donc avec cette action vous pouvez placer un chimiste dans un labo, et ainsi produire immédiatement de la Blue Sky. Il est possible d’occuper un labo d’une autre faction, mais pour ça il va falloir négocier, et faire profiter de votre production à la concurrence.
  • Produire de la blue Sky : à partir du moment qu’un chimiste occupe un labo, à votre tour vous pouvez produire de la blue Sky.
  • Retirer un chimiste : vous pouvez retirer un chimiste d’un labo, que ce soit votre chimiste ou un chimiste d’une autre faction qui occuperait un de vos labo.
  • Vendre de la Blue Sky : c’est un peu le nerf de la guerre, vendre de la Blue Sky permet de gagner la partie, vous ne pouvez vendre qu’un cristal de Blue Sky par tour de jeu.

Après avoir fait vos 2 actions, il est possible de faire une action supplémentaire en dépensant 2 Blue Sky de votre planque ou en défaussant 2 cartes de votre main, ou en perdant un point de vie.

La partie prend fin lorsqu’il ne reste qu’une faction en jeu, ou lorsque qu’une des factions criminelles a atteint son objectif de vente de Blue Sky, ou quand la DEA a confisqué tout les labo.

Alors du coup ça dit quoi ?

Breaking Bad est un jeu asymétrique, selon la faction que l’on joue la manière de jouer est différente, la DEA jouera forcement différemment des factions criminelles. Il va falloir bien gérer son truc en tant que criminel, car c’est facile de produire de la Blue Sky, car plus on produit de la Blue Sky et plus la DEA peut jouer de grosses cartes, faire des perquisitions, des flagrants délit, engager des fusillades … mais cela vous permet à vous aussi de jouer de plus grosses cartes, toute la subtilité est là. Breaking Bad propose aussi de la négociation, puisque entre factions criminelles vous allez pouvoir profiter des labo des autres, surtout quand il y a eu des perquisitions, mais occuper un labo adverse veut aussi dire, produire de la Blue Sky aussi pour les adversaires, donc il va falloir la jouer fine, trahir, profiter, négocier, et profiter de temps à autres des bons services du bon Saul Goodman.

Vous l’aurez compris l’ambiance de la série règne sur ce jeu, et heureusement j’ai envie de dire, la mécanique est simple, bien pensé, les actions sont suffisamment nombreuses pour avoir le choix, mais il n’y en a pas trop non plus, les textes des cartes sont suffisamment explicites et ne nécessitent pas que l’on cherche dans la règle du jeu.

Breaking Bad est donc un bon jeu, sans être extraordinaire, on y passe un bon moment, le jeu prend plus de saveur a 6 ou à 8, plus de fun, de négociation, les fans de la série seront ravi de retrouver cette ambiance poussiéreuse et tendu propre à Breaking Bad, et pour les les autres, ça peut leur donner envie de se pencher sur la série.

Breaking Bad est un jeu de Thomas Rofidal et Antoine Morfan, édité par Edge et distribué par Asmodée, pour 3 à 8 joueurs, pour des parties de 1 à 2 heures.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*