great western
Jeux de plateau

Great Western : la review

Great Western : elle est pas chère ma vache.

great western

“Éleveur texan au 19ème siècle, vous menez régulièrement votre bétail jusqu’à Kansas City, d’où vous l’expédiez à travers les Etats-Unis. Entretenez au mieux vos bêtes, entourez-vous d’une équipe compétente, optimisez votre chemin tout en évitant les nombreux pièges qui jonchent cette grande transhumance et vous deviendrez le meilleur éleveur de l’Ouest.”

Un nouveau gros jeu vient de débouler chez Gigamic, et ce dernier a reçu le Diamant d’or 2017, le prix ludique des gros joueurs acharnés. Du coup annonce la couleur direct, vous savez de suite si Great Western est pour vous ou pas.

Dans Great Western, vous allez incarner un éleveur de vache, et vous allez vous rendre à Kansas City afin de vendre votre bétail et l’expédier à travers les États Unis.

Le point matos.

great western

Beaucoup de matos pour ce Great Western, quasiment 150 tuiles dans la boite, 92 cartes bétail, un grand plateau, des pions en bois, 4 plateaux individuels et une cinquantaine de pièce en carton. Le tout de très bonne qualité, pas grand chose a redire sur l’édition du jeu, c’est du bon boulot.

Comment ça se joue ?

Je vous passe le détail de la mise en place  qui est rapide si on a pris le soin de tout séparer dans des sachets au préalable, sinon il faudra tout trier, et c’est long. Concentrons nous sur le cœur du jeu et la mécanique. Great Western n’est pas plus compliqué que ça, il faut juste se familiariser avec l’iconographie, une fois que c’est ça se joue tout seul.

Un tour de jeu est hyper simple et se compose de 3 phases :

  • Déplacer son éleveur vers un autre lieu du parcours : à chaque tour de jeu vous pouvez déplacer, de base, votre éleveur de 3 lieux. Sachant qu’un lieu, c’est une tuile bâtiment, les emplacements vides ne comptent pas. Les déplacements se font en suivant les flèches du parcours, vous avez donc plusieurs chemins qui s’offrent à vous, à vous d’opter pour le meilleur. Sur le parcours il y a des embuches, qui demanderont une taxe à payer. Au début du jeu, il n’y a que des tuiles neutres, et vous aurez la possibilité de construire des bâtiments de votre couleur. Lorsque vous passez sur un bâtiment adverse vous devrez payer également une taxe.
  • Effectuer l’action (les actions) du lieu en question : sur chaque tuile, il y a des actions, parfois vous aurez le choix entre 2, et des fois vous pourrez en effectuer plusieurs. Les actions permettent de vendre des vaches, d’en acheter, de faire avancer votre locomotive, de construire de nouveaux bâtiments, ou encore de recruter des cowboys, des artisans ou des ingénieurs (chacun a son utilité).
  • Compléter votre main : en début de parti, vous piochez 4 cartes de votre deck, donc en fin de tour si vous avez moins de 4 cartes en main, et bien vous complétez jusqu’à en avoir 4.

Donc oui comme ça ça parait très simple, mais c’est plus compliqué que ça, car il va falloir gérer votre main, faire en sorte d’avoir des vaches à vendre car en arrivant à Kansas City, il faudra révéler votre main, et donc vendre vos vaches et vous pourrez livre dans une ville ayant la valeur de ce que vous avez vendu. Mais attention, si jamais votre locomotive n”est pas au même niveau que cette ville, ou même plus loin, et bien vous devrez payez autant de pièce que le nombre d’étape qu’il y a entre votre loco et la ville de destination de vos vaches. Il faut également prendre en compte que vous ne pouvez pas livrer 2 fois dans la même ville, sauf à Kansas City, mais cela vous coûtera 6 points de victoire à chaque fois que vous livrerez la bas (ouais ça pique un peu).

Un autre aspect intéressant du jeu, c’est le fait de pouvoir améliorer ses actions, son plateau perso. Sur les plateaux perso, il y a plein de marqueur en bois, ces marqueurs seront placés sur les villes où vous livrerez vos vaches et en plaçant ainsi un marqueur de votre plateau sur le plateau central, vous libérerez de nouvelles actions, ou en améliorerez d’autre, et ça c’est vraiment cool.

Il y a plein d’autres choses, comme les objectifs, le commerce avec les indiens… mais je pense que vous en savez deja bien assez.

Alors du coup ça vaut quoi ?

Great Western est un jeu très complet, avec de la gestion, du placement stratégique, des objectifs, et même du deck building. Ça pourrait être beaucoup trop pour un seul et même jeu, mais il n’en est rien, Great Western se joue très bien, on ne voit pas le temps passer, les tours sont fluides et très rapides, seules les décisions sont parfois compliqués.

Great Western est donc un très très bon jeu, à ne pas mettre entre toutes les mains, même si le jeu se joue très bien, il est malgré tout long et très stratégique avec pas mal de choix à faire. Donc joueurs velus de tout poil ce jeu est fait pour vous, le thème peut certes rebuter, car non ça fait pas vraiment rêver d’être un éleveur de vache, mais le jeu vaut la peine qu’on passe ce cap.

Great Western est un jeu de Alexander Pfister, édité par Gigamic, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 40 minutes par joueur.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*