kharnage
Jeux de plateau

Kharnage : la review

Kharnage : c’est Ma colline !

kharnage

« Un air frais souffle sur la colline fleurie. Celle-ci est d’une beauté à couper le souffle. Rien ne semble pouvoir perturber la délicieuse harmonie de ce petit paradis où vole, de fleur en fleur, un joli papillon jaune et bleu …
SCRUNCH !
Ca, c’était le bruit de la godasse de l’orc sur le mignon petit papillon …
SCROUIIIIIC !
Et là, les ingénieurs nains viennent de poser leurs canons sur le champ de fleurs …
SCHLIK SCHLIK SCHLIK !
La marée gobeline entreprend de faire un peu de jardinage dans les pré fleuris …
FROUCH !
Les sorciers humains conçoivent, de leur côté, la technique de la terre brûlée comme le summum du jardinage. Une lente rumeur s’élève des armées jusqu’au moment où, d’une seule voix, les tambours de guerre appelent au … Kharnaaaage !!!! »

L’année dernière, j’avais ramener de Cannes le proto du jeu Kharnage, et ce que je peux dire c’est que le jeu était deja très bien, ça fonctionnait du tonnerre. Un an après, une campagne Kickstarter réussit, le jeu est arrivé en boutique à Noël dernier, et il est temps de refaire un point sur ce Kharnage.

Le point matos.

kharnage

Le matériel ne diffère presque pas du prototype, excepté la boite, les illustrations en couleur qui sont juste géniales comme d’habitude chez les Devil Pigs, et des jetons domination et Kharnage, alors que dans le proto c’était des cartes. Tout est de très bonne qualité, pas contre la boite est juste exagérément grande par rapport au matériel fournit.

Comment ça se joue ?

Kharnage est un jeu bête (pas si bête que ça quand même) et méchant, on s’éloigne vraiment du format Heroes of Normandie, on est sur du plus rapide, mais toujours aussi violent (Hell Yeaarghhh).

Chaque joueur va donc prendre une faction parmi les 4 présentes. Chaque faction est composée de cartes de bataille, et de cartes d’unité. Avant de se lancer dans un Kharnage, les joueur vont écarter le général de leur faction (qui pourra servir plus tard), et choisir la carte bataille ayant pour valeur 0. Cette carte indique combien de carte d’unité chaque joueur va piocher, et on va constituer ainsi notre armée de départ.

On va donc aligner devant nous nos unités, en respectant leur position (1ère ligne, 2ème ligne, 3ème ligne) en s’aidant des marqueurs présents sur les cartes.

kharnage

Ensuite chaque joueur se munie de toutes ces cartes bataille (dans le proto il fallait en piocher 3), et en joue une face cachée. Tout le monde la révèle en même temps, et le joueur qui a la plus petite initiative (le plus petit chiffre sur la carte) commence la partie. Ces cartes initiative nous indique le type d’attaque que nous pouvons faire, et le nombre de carte unité que nous pouvons piocher, et des fois il peut y avoir un pouvoir spécial. On peut avec chaque carte strategie, jouer son général, le général peut effectuer des attaques surprises et faire piocher des cartes supplémentaires.

kharnage

On ajoute donc les nouvelles unités à notre armée deja en place, on comptabilise le nombre de symbole d’attaque, qui correspond à celui indiqué sur la carte initiative, et cela nous donne notre force d’attaque pour ce tour. On ne peut attaquer au corps à corps que son voisin de droite ou son voisin de gauche. Le 4ème joueur qui n’est pas à notre portée ne pourra être atteint qu’avec une attaque à distance.

La résolution de l’attaque est hyper simple, toute les unités ont une valeur de défense, à chaque carte détruite, on déduit la défense à notre valeur d’attaque. Si on arrive à détruire totalement une armée adverse, on doit crier « Kharnage !!! » puis taper sur la table, et le joueur qui subit ce Kharnage doit dire “Yeaaarghh !!” sous peine de perdre un pion Kharnage (cette règle est optionnelle), et on gagne un point de Kharnage.

Chaque joueur va donc jouer son tour de la même manière, et à la fin de la manche, chaque joueur comptabilise le nombre d’unité tué. Celui qui a fait le plus gros Kharnage prend le jeton domination qui vaut 5 point, le second 3 points, le troisième 1 point et le dernier… bah il peut peut aller se gratter.

On joue donc 4 manches, et en fin de partie le joueur qui a le plus de points de domination remporte la partie et peut aller s’installer sur la colline.

Kharnage est donc très fun, très dynamique et rock n roll, c’est de la violence pure et dure, gratuite, mais c’est ça qui est bon. Les Devil Pig Games continuent dans leur lancée, après les excellents Heroes of Normandie et Shadows Over Normandie, et nous livrent un jeu complétement différent, et c’est tant mieux, mais qui reste fidèle à leur image.

Kharnage est un jeu de Yann et Clem, édité par Devil Pig Games, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 20 à 30 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.
Un commentaire
  • Devil Pig Games – Axel
    8 avril 2017 at 23 h 29 min
    Laissez une réponse

    Bonjour,

    Merci pour la review de notre “paisible” Kharnage ! Heureux que ça t’ait plu !

    Concernant la taille de la boîte, c’était pour que les backers du projet Kickstarter puissent ranger tout leur jeu protégé dans des protèges-cartes, mais que les nouveaux arrivants puissent aussi ranger les futures armées, dont les hobbits cymériens amateurs de saucisson 😉

    Axel de Devil Pig Games

    “KHAAAARNNAAAAAAAGEEEEEE !”

  • Laissez une réponse

    *

    *