Margraves de Valeria
Jeux de plateau

Margraves de Valeria : la review

Margraves de Valeria : Valeria story

Margraves de Valeria

 

“Après des années de prospérité, les monstres des frontières de Valeria ont commencé à terroriser les citées locales. La Reine Valeria, fatiguées des carnages et du chaos, a convaincu les Artisans-Conjureurs reclus d’aider a la construction de puissantes tours de Conjuration à travers le royaume. Une fois les tours de Conjuration opérationnelles, elles seront capables d’oblitérer les monstres et de faire régner la sécurité dans Valeria une fois pour toutes.

Les Ducs et Duchesses étant occupés à gouverner leurs terres, la Reine a demandé aux Margraves – de nobles commandants militaires chargés de maintenir la sécurité aux frontières – d’escorter les Artisans Conjureurs jusqu’aux différentes citées et de leur fournir les matériaux nécessairesàa la construction des Tours de Conjuration. La Reine a également décrété que tous les chevaliers devaient suivre les ordres de tout Margrave qui leur demanderait assistance dans cette difficile entreprise.

Les dirigeants des quatre Guildes y voient une occasion unique de s’assurer de la sécurité de leur cités et de leur coffres. Ils offrent en secret privilèges, bannerets et richesse aux Maisons des Margraves s’ils acceptent de recruter des citoyens de leur Guilde et de construire les Tours de Conjuration là ou elles leur profiteront le plus. Les Margraves savent que les Guildes les aideront dans leurs manœuvres politiques et dans l’acquisition de terres une fois la menace des monstres éradiquée.

brandissez votre épée et apportez la gloire a votre Maison dans les Margraves de Valeria !”

Aujourd’hui je vous présente un jeu dans l’univers du jeu Valeria, que je n’ai pas tester, mais je compte y remédier rapidement. De ce que j’ai pu en lire, Margraves de Valeria est un jeu plus costaux que Valeria, on est plus sur de la gestion avec des monstres à buter quand même.

Le point matos.

Une boite de Margraves de valeria est bien remplie, car la boite est plutôt lourde, on a quand même un grand plateau de jeu, un plateau suivi de guilde, 5 plateaux perso, 80 cartes, pleins de jetons ressource en bois, et 5 donjons. Le tout est de très très bonne qualité, et les illustrations sont juste à tomber, et c’est Mihajlo Dimitrievski qui s’y est collé.

Comment ça se joue ?

La mise en place est un poil longue, surtout lors de la première partie, mais rien d’insurmontable non plus.

Une partie de Margraves de valeria se joue en un certain nombre de tours, jusqu’à ce qu’une condition de fin de partie ait été déclenchée.

Lors d’un tour de jeu, c’est très simple, vous avez 4 options :

  • Activer les actions fanion : vous allez donc jouer une carte de votre main et activer les fanions qui sont en haut à gauche de la carte. Ces fanions indiquent plusieurs choses, comme déplacer votre Margrave, déplacer un chevalier, gagner des ressources, des pièces, de la force … Déplacer son margrave permet d’activer l’action du lieu de destination, et déplacer un chevalier avec soit est toujours utile puisqu’ils peuvent vous aider à combattre des monstres.
  • Activer le texte pouvoir du citoyen : chaque carte a son texte, son pouvoir et vous pouvez l’activer.
  • Activer le pouvoir de rappel : plus on avance dans le jeu, on va donc défausser des cartes, et le pouvoir de rappel permet de reprendre ses cartes, et en plus cela permet d’acquérir une nouvelle carte dans la ligne d’achat.
  • Activer le pouvoir de construction : vous pouvez construire une tour de conjuration dans le lieu ou vous êtes, en défaussant les 4 ressources différentes. Cela vous permet de prendre un bonus, et de gagner 3 points de guilde.

Pour bien avancer dans le jeu, et espérer prendre la victoire, il va falloir avancer sur les pistes de Guilde. Plus vous allez loin, plus vous allez pouvoir multiplier les icônes de cette guilde que vous avez obtenu durant la partie. Il y a des icônes de Guilde sur les cartes, sur certaines tuiles privilège, et sur les lieu ou vous avez bâti une tour de Conjuration. Sachant qu’il faut aussi payer avec de l’or pour avancer sur la piste de Guilde.

Pour combattre des monstres, il va falloir accumuler des points de force, qu’il faudra dépenser, et si vous n’avez pas assez de force, vous pouvez sacrifier des chevaliers de votre plateau ou du lieu ou vous vous trouvez. Les chevaliers sacrifiés vont dans les tombeaux héroïques, et lorsqu’une ligne et/ou une colonne est remplie, vous avez droit a une bonus de ressources, de force…

La partie prend fin de 3 manières différentes :

  • Un joueur a construit ses 4 tours de Conjuration.
  • Il n’est pas possible de réapprovisionner la ligne de cartes Citoyen.
  • Il n’est pas possible de réapprovisionner les tuiles privilège.

En fin de partie on compte les points en prenant en compte les tuiles privilège de fin de partie, et pour chaque guilde, on compte le nombre d’icone que l’on possède et on les multiplient par le nombre qui correspond à votre position sur cette même piste. Le joueur qui a le plus de point remporte bien sur la partie.

Alors du coup ça dit quoi ?

Margraves de Valeria est un jeu de gestion, avec un poil de deck building, vous allez gérer vos ressources, prendre des cartes, mais pas n’importe lesquelles, tout dépend de votre avancement sur les différentes pistes. Il y a un vrai sentiment de simplicité qui se dégage de Margraves, même si les choix sont nombreux et pas toujours simples, la mécanique est tellement épuré que l’on doit juste se concentrer sa stratégie, et c’est hyper agréable.

Margraves de Valeria

Margraves de Valeria est donc un excellent jeu, les illustrations sont magnifiques, le matériel de très très bonne qualité, le jeu est simple, les parties sont asses rapide, disons qu’on ne voit pas le temps passer, et les stratégies nombreuses, que demander de plus !!!

Margraves de Valeria est un jeu de Isaias Vallejo, édité par Lucky Duck Games, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 60 à 90 minutes.

 

 

 

 

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*