Tokaïdo
Jeux de plateau

Tokaido : la review

Tokaïdo : Tokyo Kyoto en 45 minutes.

Tokaïdo

” Bienvenue sur le Tokaïdo, la légendaire route de la Mer de l’Est reliant Kyotô à Edô.

Vous démarrez ici un extraordinaire voyage initiatique au cours duquel vous allez découvrir mille merveilles. Sachez prendre le temps de contempler les somptueux panoramas qui s’offrent à vous : entre majestueuses montagnes, paisibles littoraux et vastes rizières, laissez la course de vos pinceaux encrer vos souvenirs.

Profitez des bienfaits qui jalonnent votre parcours, de la quiétude salvatrice des sources chaudes aux innombrables délices culinaires qui émerveilleront votre palais.

Rapportez dans votre baluchon des souvenirs insolites, du plus modeste au plus raffiné, tout en faisant de surprenantes rencontres qui pourraient bien changer le cours de votre voyage. Le temps sera votre meilleur allié pour demeurer clairvoyant, méthodique et patient afin de ne rien manquer de cette route unique et de savourer pleinement l’expérience que le Tokaïdo vous offre ! “

Aujourd’hui, retour sur un “vieux” jeu, il s’agit de Tokaïdo qui est sorti en 2012, et oui ça commence à dater un peu. Pourquoi revenir sur Tokaïdo 4 ans après sa sortie ? Parce qu’une version numérique sur tablette devrait arriver d’ici le mois d’octobre, pas un simple portage sur tablette, mais un jeu tout animé, histoire de bien retranscrire l’expérience que Tokaïdo propose.

Tokaïdo propose de vous faire vivre un voyage, à travers le Japon, de prendre de temps de visiter, de collecter des objets, de rencontrer des gens.

Le point matos.

Tokaïdo

Tokaïdo présente un matériel sobre, élégant, avec des illustrations plus que reconnaissables, puisque c’est Naïade qui est derrière tout ça, donc du coup c’est très beau. Pour ce qui est du matériel à proprement parlé, c’est beau et de bonne qualité, la boite est vraiment grosse par rapport au peu de matériel qu’elle contient, (oui je chipote beaucoup la dessus en ce moment, c’est surement du au manque de place qui se fait sentir dans mon petit appartement), si on fait abstraction du plateau. Donc rien à redire, tout le talent d’édition de Funforge est bien représenté avec ce jeu.

Comment ça se joue ?

Dans Tokaïdo, on joue chacun pour soit, mais c’est un jeu vraiment paisible, calme, sans agressivité, et mécaniquement ultra simple. Chaque joueur choisit un personnage, le nombre de pièce indiqué sur la carte personnage, et chaque joueur place son meeple sur le relai de départ, et c’est celui qui est le plus éloigné de la route qui commence.

Tokaïdo

Le joueur actif déplace son meeple sur l’étape de la route qu’il veut, il n’y a pas de limite, on se déplace ou on veut, mais il ne faut pas aller plus vite.

Le but de Tokaïdo est de profiter le plus de son voyage, donc il faut prendre son temps puisque Tokaïdo n’est pas une course, il n’y a aucun intérêt à arriver en premier. Sur votre route vous pourrez visiter :

  • Les temples : lorsque vous visitez un temple, vous pouvez faire des offrandes d’argent, chaque pièce offerte au temple rapporte un point de victoire, et en fin de partie je joueur ayant fait le plus d’offrande récupère des point de victoire supplémentaires.
  • Les échoppes : il faut piocher les 3 premières cartes de la pioche “échoppe”, chaque carte a un prix, et il y a des familles de carte différentes, et plus vous avez de familles différentes, et plus vous gagnez de points.
  • Les fermes : cette étape permet au joueur qui s’y arrête de prendre 3 pièces.
  • Les panoramas : lorsqu’un joueur s’arrête sur une station panorama, il doit prendre la carte carte de plus petite valeur sauf s’il possède déjà une carte de ce panorama. Les cartes panorama sont à prendre dans l’ordre croissant, et rapportent des points. Le premier joueur joueur qui termine un panorama reçoit des points de victoire supplémentaires.

Tokaïdo

  • Les sources chaudes : les cartes sources chaudes rapportent 2 ou 3 points de victoire.
  • Les rencontres : comme dans tout voyage, on fait des rencontres, qui enrichissent notre périple. Chaque carte rencontre dévoile un personnage avec un effet positif.
  • Les relais : les relais sont les seules étapes où l’on est obligé de s’arrêter, le premier joueur à y arriver prend la première place sur le relais (il y a 5 places). Car pour ce coup ci, le joueur qui arrive en premier a un avantage certain puisqu’il va piocher autant de carte repas qu’il y a de joueur plus une, et va pouvoir en choisir une avant tout les autres. Ces cartes ont un coût qui varie de 1 à 3 pièces, et rapportent toute 6 points de victoire, donc ce n’est pas négligeable.

Tokaïdo

La partie prend fin lorsque tout les joueurs ont atteins le dernier relais, et c’est évidemment le joueur qui cumule le plus de point qui remporte la partie.

Tokaïdo est vraiment une expérience ludique, et retranscrit à merveille la notion de voyage, où il faut prendre son temps et de profiter de tout ce qui nous est offert, avec plus ou moins de priorité, car il faut quand même faire des choix, et privilégier certaines stations à d’autres selon nos besoins. De plus, comme c’est toujours le dernier sur la route qui commence, il peut arriver que ce dernier joue plusieurs fois de suite pour peu qu’il y a 3 ou 4 étapes d’écart avec les autres.

Tokaïdo

Donc oui Tokaïdo est un bon jeu, déstabilisant, déroutant, très loin de ce que l’on peut voir à l’heure actuelle, le jeu est complétement au service du thème, ce qui est plutôt rare de nos jours, donc merci Antoine Bauza pour ce grand jeu.

j’espere que cette review vous donnera envie d’essayer le jeu, ou bien de tenter, dans un premier temps, l’expérience avec la version numérique, qui sera disponible fin octobre, et j’ai quelques petites photos de cette version en exclu rien que pour vous.

Tokaïdo est un jeu d’Antoine Bauza, édité par Funforge, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 45 minutes.

 

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*