Vendetta
Jeux de plateau

Vendetta : la review

Vendetta : entretien avec des vampires

Vendetta

“Chicago. Le joyau nord-américain de la Carmilla. Le Prince Kevin Jackson est habillement arrivé au pouvoir après une terrible guerre contre les Loups-Garous, et dirige la ville d’une main de fer depuis. La descendance de la Carmilla de Chicago, dissimulée sous son vernie de pacifisme, affiche un soutien de façade à son Prince, mais, en secret, elle s’est lancée dans une guerre par procuration pour le renverser…”

Aujourd’hui je vous présente Vendetta, un jeu dans l’univers du célèbre jeu de rôle Vampire la Mascarade, et c’est plutôt cool car les jeux de Vampires ne sont pas si fréquent que ça et c’est bien dommage.

Le point matos.

Vendetta

Commençons par les illustrations, qui sont le gros point fort du jeu, un gros travail sur les couleurs, les textures, avec un style très comics, c’est sanglant c’est glauque, et c’est donc très beau, et elles sont signées par Martin Mottet. Pour ce qui est du contenu, nous avons pas de choses, 7 fiches de clan, 63 cartes de clan (9 par clan), et plus de 70 autres cartes, 4 tuiles lieu, 28 tuiles position, et plein d’autres jetons, le tout étant bien sur de super bonne qualité.

Comment ça se joue ?

Alors la mise en place est simple, on place les tuiles lieux au centre de la table, chaque joueur prend une fiche de clan, le deck qui correspond, 3 pions sang et 3 jetons d’influence, une carte victime et c’est parti.

Une partie de Vendetta se joue en 3 manches et 1 manche est divisée en 5 étapes :

  • Se nourrir : donc oui, on parle bien de Vampire et il faut donc se nourrir en buvant le sang de nos alliés et victimes. Chaque joueur va donc récupérer le sang qui est indiqué sur les cartes qu’il possede a droite de sa fiche de clan.
  • Mise en place des lieux : vous allez placer une carte allié face visible sur chaque lieux.
  • Constitution des mains : en début de partie chaque joueur aura 2 cartes en main de son deck, à savoir les cartes “traque” et “à l’affut”. Chaque joueur pioche 2 cartes de son deck, en choisit 1 et place l’autre sous sa pioche.
  • Planification : durant cette phase, vous allez jouer des cartes sur les différents lieux, on joue une carte à la fois sachant que le nombre de cartes jouées est différent selon la manche, plus vous avancez dans le jeu, plus vous jouez de cartes. Les cartes peuvent être jouées face visible gratuitement, ou face cachée mais pour cela vous devez dépenser 1 sang de votre réserve. Vous pouvez également accompagner vos cartes de sang afin d’augmenter leur puissance, dans la limite de 3 sangs par lieu. Le sang est une ressource limitée, et lorsque vous n’avez plus de sang dans votre réserve, il est possible de drainer une ou plusieurs cartes alliance, du coup vous sucer jusqu’à la dernière goute de sang de cet allié. Vous gagnez donc du sang mais vous perdez votre allié et la capacité qui va avec, et si vous drainer un Vampire, c’est le pire crime que vous pouvez faire, vous prenez donc un jeton diablerie, qui vaudra -1 en fin de partie. Si vous cumulez 3 jetons diablerie, et bien vous êtes éliminé du jeu, donc attention à ne pas être trop gourmand.
  • Résolution : dans l’ordre des lieux, chaque joueur va décider s’il se retire du lieu ou s’il reste. Les joueurs qui se retirent, révèlent leurs cartes, ces cartes vont dans le repaire du Prince. Les cartes que vous jouez ont des effets différents qui s’appliquent à différent moment de la phase de révélation, il y a la préparation, ensuite le conflit et le contrecoup, Le joueur avec le plus de puissance gagne la carte alliée du lieu, ainsi qu’un point de renommé (2 dans le repaire du Prince).

A la fin d’une manche, les joueurs reprennent en main toutes les cartes qui ont été jouées, et une nouvelle manche débute. Au bout des 3 manches, le joueur qui totalise le plus de point d’influence remporte la partie.

Alors du coup ça dit quoi ?

Vendetta est un jeu de bluff, vous allez joueurs des cartes sur les lieux, soit dans le but de gagner l’allié du lieu, ou juste pour forcer vos adversaires à jouer des cartes pour que vous puissiez prendre un autre lieu. Le bluff, surtout sur la première manche est très présent, et il disparait petit à petit sur les manches suivantes, car vous reprenez toutes vos cartes en main, et du coup les joueurs connaissent presque toute votre main. C’est là que tout le monde va essayer de savoir quelles cartes de votre main vous allez jouer, on peut toujours faire des déductions, des fois ça tombe juste car c’est flagrant et des fois ça tombe à plat.

Vendetta est donc un bon jeu, simple à mettre en place et a expliquer, les parties sont rapides, et l’immersion est très présente, grâce aux illustrations qui sont encore une fois magnifique. N’étant pas fan des jeux de bluff, je n’étais pas spécialement enthousiaste en début de partie, et je me suis laissé prendre au jeu avec grand plaisir. Je conseille de jouer à plus de 3, c’est beaucoup plus fun et plus fourbe aussi.

Vendetta est un jeu de Charlie Cleveland et Bruno Faidutti, édité par Iello, pour 3 à 6 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*