DEAL American dream
Jeux de plateau

DEAL American Dream : la review

DEAL American Dream : montre moi ce que tu as dans le nez je te dirais qui tu es.

deal american dream

“A la tête d’une organisation criminelle, produisez, vendez, commercez, étendez votre empire, éliminez vos ennemis et, surtout, masquez votre jeu le plus longtemps possible. Car DEAL est un jeu d’alliance, mais aussi de trahison ! Et il n’y aura qu’un seul vainqueur !”

Cette semaine, je vous propose de vous mettre dans la peau d’une organisation de narco trafic, et ouais rien que ça, vous pourrez vous prendre pour Heisenberg, ou Pablo Escobar sans prendre trop de risque. On vous en avait deja parlé sur TAG lors d’une preview le 1 juin 2015, et on peut dire que sur le papier, ça faisait bien envie, qu’en est il sur table ? Verdict !

Le point matos.

DEAL American dream

DEAL American Dream est une bien belle boite, sobre sans fioriture, noire et rouge, pas d’illustration, juste le nom du jeu, et ça a son petit effet, disons que ça change de ce que l’on peut trouver sur les étales ces derniers temps. A l’intérieur, un grand plateau, toujours aux couleurs du jeu, des pions cames, des billets, comme au Monopolie, dans un petit sachet en papier, des pions troupes pour chaque clan, des cartes évènements, armes, profils et cibles et 6 plateaux individuels pour chaque clan. Tout est plutôt de bonne qualité, les illustrations de Guillaume Querré sont parfaites et correspondent à l’ambiance du jeu.

Comment ça se joue ?

Après une mise en place rapide, on passe aux choses sérieuses, chaque joueur, à son tour, va effectuer les 4 phases d’un tour de jeu :

  • La phase de ressource : le plateau est divisé en territoire, les territoires “Prod” en rouge, les territoires “Conso” en bleu, et les territoires gris. Lorsqu’un joueur contrôle un territoire “conso” il place 1 pion came sur ce territoire, et 3 pions si c’est une capitale. Si le joueur contrôle un territoire “conso”, il gagne $1M, pour chaque territoire qu’il contrôle, et $3M si c’est une capitale. Lors de cette phase il est également possible de vendre 1 pion came sur un territoire “conso” pour $4M.
  • La phase recrutement : durant cette phase vous allez recruter votre troupe, enfin si vous avez de quoi payer. Un simple soldat ne “coûte” qu’$1M (ouais quand même) et un lieutenant $6M. Il n’est possible de recruter que sur un territoire que l’on contrôle, excepté les territoires gris, vous ne pouvez recruter sur ces territoires qu’en présence de votre Boss. Il est aussi possible de payer un soldat en came, 1 seul suffira.
  • La phase action : lors de cette phase un clan peut déplacer toutes ces troupes, ainsi que les pions came. Les soldats ne peuvent se déplacer que d’un territoire adjacent à celui où il se trouve. Les lieutenants, eux, peuvent se déplacer de 2 territoires. Lorsqu’un clan arrive sur un territoire contrôlé par un autre clan, cela déclenche un combat. Les combat se résolvent d’une manière assez simple, chaque joueur a 5 cartes de combat en main, en choisit une, et la révèle simultanément. Ces cartes ont des valeurs de combats, mais également un nombre de troupe nécessaire pour que cette attaque soit réussit. On compare la valeur des 2 cartes, et celui qui a la carte la plus faible prend autant de dégât que la différence entre ces 2 cartes. Si vous jouez une carte qui demande 3 troupes pour effectuer cette attaque, et que vous n’avez qu’une troupe d’engager dans ce combat, la valeur de combat de la carte est réduite a zéro.
  • La phase de Deal : C’est la phase de négociation, il vous sera possible de vendre ou d’acheter de la came à vos adversaires, à vous de vous arranger entre vous, d’accepter un crédit, au risque de ne jamais être remboursé. C’est lors de cette phase que l’on repère les vrais pourritures, tout les coups sont permis.

deal american dream

La partie prend fin lorsqu’un des joueurs atteint 10 points de respect. Le respect se gagne de différentes manières, en contrôlant des territoires, en remplissant les objectifs de votre carte profil. Chaque point de respect gagné permet de piocher une carte évènement. Ces évènement concernent touts les joueurs, ou juste pour vous. Les évènements propres a un clan peuvent se révéler redoutable, quand ils sont joués au bon moment.

DEAL American Dream touche un thème délicat, qui peut poser probleme à certain, mais putain que c’est bon de se prendre pour un trafiquant de drogue, de pourrir les autres, de les entuber. On peut faire sortir notre coté BADASS le moment d’une partie. En terme de mécanique, rien de bien original, bien que le système de combat soit bien foutu. Il faut donc s’étendre, conquérir de nouveaux territoires, étendre son empire le plus possible afin d’avoir une grosse armée et de contrôler le marché. Donc oui c’est du deja vu, mais on s’en fou, car le jeu est bon, fourbe à souhait, fluide, efficace et VIOLENT, et ça c’est COOL !!

Donc oui je vous conseille DEAL American Dream, et contrairement à ce que l’on trafique la dedans, c’est à consommer sans modération.

DEAL American Dream est un jeu édité par Borderline et distribué par Paille Edition, pour 3 à 6 joueurs, pour des parties de 90 minutes.

 

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*