sumocrats
Jeux vidéo

Japan Expo 2018 – Interview de Fabien Duchene, directeur créatif sur SUMOCRATS

Quelles sont les personnes les plus aptes à parler d’un jeu vidéo ? Les créateurs bien sûr ! Et que se passe-t-il quand on les laisse décrire leur oeuvre sans interruption ni question chiante ? Enfin si, quelques questions chiantes quand même sinon ne sera pas drôle. Cela génère une espèce d’interview où les membres du studio interviennent pour nous faire découvrir leur jeu avec beaucoup d’amour. Voici “Parle à mon dev”, une émission enregistrée en direct des différents événements dans lesquels nous nous déplaçons.

Présentation de SUMOCRATS

Je tiens à m’excuser pour les quelques mots qui vont suivre mais je n’ai jamais été doué pour la diplomatie. Même certains collègues me jugent parfois trop honnêtes ! Mais bon bref… Je suis parfois un sale connard arrogant me faisant un avis au premier regard concernant les œuvres en général, pas seulement le jeu vidéo. La première fois que j’ai vu et pris du temps à observer SUMOCRATS c’était durant la Play Paris Powered by PAX et à ce moment, le jeu ne m’avait pas attiré du tout.

Cela m’était totalement indifférent. Je ne le sentais pas ce mélange de sport genre handball dans un environnement en impesanteur. Trop proche de Rocket League à mon gout. Et vous savez quoi ? Je n’aime pas jouer à Rocket League, cela ne me procure que de la frustration. Du coup quand SUMOCRATS présentait sa trogne durant le Stunfest, j’ai longuement hésité à vraiment donner une chance à ce jeu vidéo. Je me sens vraiment con maintenant que j’écris ces lignes car c’était vraiment trop cool !

Pour que j’apprécie SUMOCRATS, c’était vraiment mal barré. À première vue, le jeu de The Architects Republic ressemble en effet à celui de Psyonix car il s’agit de faire un match avec des règles qui sortent de l’ordinaire dans un environnement cloisonné et très coloré. Mais en fait cela s’arrête là car ici les batailles se vivent dans une 3D pure et le gameplay n’a rien à voir.

L’impesanteur, ou absence de gravité – à ne pas confondre avec la pesanteur qui est une force d’un astre qui nous attire (le fait qu’on soit attiré vers le centre de la Terre par exemple) – ajoute une nouvelle dimension à maîtriser. Cela perturbe totalement les sensations usuelles quand on a les crampons ou les roues sur le gazon. Votre personnage peut se mouvoir dans toutes les directions avec une aisance exemplaire. Réaliser un titre rapide et lisible en zéro G – un grand G et non un petit g car celui-ci c’est pour les grammes, quoi j’ai oublié de dire qu’on révisait les cours de physique ? – sans recevoir des hectolitres de vomi, c’est plutôt remarquable.

Au niveau des autres trucs cools de SUMOCRATS on peut noter que toutes les actions possibles sur le ballon peuvent être réalisées dans la gueule de vos adversaires. Comme le décrit très bien Fabien dans l’interview qui suit, une tactique éprouvée est d’affaiblir les opposants pour s’ouvrir la voie du but. Vous pouvez donc mettre des coups puissants dans la balle pour l’envoyer au loin, ou vous pouvez vous énerver sur le camp adverse pour tenter de les étourdir, ce qui vous avantagera de nombreuses secondes.

Les quelques parties testées à Rennes étaient excellentes. Mon seul regret venait du fait des contrôles à la manette qui ne procurent pas les mêmes sensations que le duo clavier et souris. C’est très étonnant pour se genre de titre. Mais le jeu est encore en phase de développement et l’équipe derrière est en écoute permanente. Vous pouvez rejoindre leur Discord pour peut-être récupérer une clé de test mais surtout les aider. Tous les détails sont sur le site officiel : http://sumocrats.com.

L’interview

Excusez-moi aussi pour le cadrage un poil foireux. Un mioche a mis un coup de pied dans le trépied au tout début mais je n’ai pas fait un recadrage propre derrière…

Voici donc l’interview. Vous verrez que dorénavant j’ajoute la vidéo qui va avec, si la personne concernée n’y voit pas d’inconvénient, bien entendu. Et comme d’habitude, un ou plusieurs trailers / vidéos de gameplay accompagnent l’interview. Bon visionnage.

Catégories
Jeux vidéo

Élevé à la sauce PlayStation, Thomas est un gamer touche à tout mais qui joue toujours à des anciens titres. Il partage cette passion depuis 2008 et est passé par toutes les cases, du blog à Dailymotion et même la radio pendant 4 ans. Il tente maintenant de faire découvrir ce milieu au plus grand nombre via TechArtGeek ou via des vidéos sur YouTube ou Twitch.

Laissez une réponse

*

*