PLAY by PAX
Jeux vidéo

Découverte de la première édition de la PLAY Paris Powered by PAX

Le dernier week-end a accueilli la première PAX dans notre capitale française. Enfin presque. La PLAY Paris Powered by PAX, plus précisément, se déroulait les 21 et 22 avril 2018 à la Grande halle de la Villette. Comme son nom l’indique, il ne s’agit pas tout à fait d’une PAX comme ce qui se fait aux États-Unis mais la grande maison mère ReedPop a validé l’événement et cela s’est ressenti. Récit après deux jours sur place.

PAXParis2018 (63)

Comme je vous le disais lors de mon article de présentation, cette “PAX Paris 2018” (osons l’appeler tout de même comme cela) a accueilli deux grands pans du jeu au sens large du terme : le jeu vidéo et le jeu de société. La volonté des organisateurs français était de réaliser un festival convivial, avec de beaux espaces, l’interdiction d’avoir une zone commerciale sans une zone ludique (sauf peut-être une ou deux exceptions) et peu de monde – on nous a annoncé une volonté de 7000 visiteurs, oui vous avez bien lu ! -, mais la fréquentation n’a pas encore été divulguée. Cela me pose un sérieux problème vis-à-vis de mon avis sur ce festival mais on y reviendra.

Les jeux sur un plateau

Plus tôt je vous parlais de “jeux de société”. J’ai utilisé ce terme afin de décrire les jeux que l’on fait autour d’une table, c’est-à-dire majoritairement les jeux de cartes, les jeux de plateau et les jeux de rôles. Ces trois grandes familles étaient représentées durant cette PAX avec de grandes compagnies de jeux ainsi que des professionnels accompagnants. De grandes tables étaient à disposition du public et une tonne de jeux étaient testables avec toujours quelqu’un pour vous accompagner et vous expliquer comment jouer. Côté verrière de la halle, un bar était à disposition et on pouvait se poser et jouer avec un bon breuvage. Des personnes du bar Le Loufoque venaient vous interpeller pour vous amuser et il m’est même arrivé de rencontrer un créateur d’un jeu de carte actuellement en phase de publicité (financement participatif en cours).

PAXParis2018 (18)

Cette partie aurait fait énormément plaisir à notre ami Greg ! C’était très plaisant, bien aéré et pas trop bruyant, surtout la partie verrière. Les dernières grosses nouveautés de chez Asmodee (et même sa partie jeu vidéo Asmodee Digital), EDGE ou même Pixie, pour ne citer qu’eux, étaient aussi là et tout était jouable (je pense principalement à This War of Mine). Bref c’était cool !

Les jeux sur écran

L’autre grosse partie de la PLAY Paris Powered by PAX consistait à présenter des jeux vidéo au grand public. Et vu la sélection, la volonté des organisateurs était clairement d’attirer les trentenaires et au-delà grâce à une sélection retrogaming hallucinante. Le seul festival qui accueille autant d’anciennes consoles et bornes d’arcade que je connaisse est le Stunfest et là on était clairement sur du lourd. Comme d’habitude MO5 avait sorti du beau matériel de son hangar dont beaucoup de PC-Engine, une console plutôt inconnue en France. Au niveau de l’arcade, R-cade exposait ses magnifiques bornes (leur prix aussi l’est…) et on pouvait aussi s’affronter sur des jeux de combats et des shooters. Quelques bornes avancées avec des sièges du vérin étaient présentes mais c’est surtout le gros dispositif sur Steel Battalion qui m’a fait halluciner. Mais si, le jeu de la première Xbox avec deux sticks monstrueux et un bouton d’éjection pour s’échapper de son robot avant le game over et l’effacement de sa sauvegarde !

PAXParis2018 (34)

Steel Battalion et sa “manette” qui me fait tant rêver depuis de nombreuses années !

En plus des anciens titres, on en retrouvait d’autres plus récents avec des bornes PlayStation 4 avec du Detroit: Become Human ou le très récent God of War, par exemple. Nintendo était aussi venu en force avec des Switch et des 3DS. Par contre rien du tout du côté de chez Microsoft mais étonnamment une zone libre de PC avait été mise en place.

Enfin, il est désormais impossible de ne pas inviter des développeurs indépendants durant un festival, c’est pourquoi une très belle sélection a été faite. On en connait déjà quelques-uns et vous pouvez bien entendu vous attendre à voir des previews et interviews dans les jours à venir.

Se poser et profiter

Je ne vais pas être très exhaustif sur ce chapitre qui va revenir sur les différentes animations de cette PAX car je n’en ai pas vu beaucoup. Il y a eu de chouettes concerts mais je retiendrai surtout les différentes conférences et la finale des Nation Wars V qui ont eu lieu durant ce week-end parisien. Les conférences étaient très éclectiques et intéressantes par on pouvait autant assister à un débat sur l’évolution de la presse jeu vidéo ou une présentation des trente ans de la PC-Engine. Et si vous préférez l’esport, vous aurez été ravi.e car il y a eu de nombreuses compétitions sur des jeux comme Dissidia, Street Fighter ou StarCraft II qui a vu la Corée du Sud remporter la grande compétition sur le jeu de stratégie de Blizzard.

PAXParis2018 (28)

Bon c’est bien beau mais tu en as pensé quoi ?

Bah comme je le disais au tout début, je suis tiraillé entre deux sentiments. Voire trois car je suis un peu bizarre. Premièrement, d’un point de vue visiteur – ce que je n’étais pas vraiment mais bon bref vous verrez – j’aurais envie de dire que c’était juste parfait : quasiment aucune attente (environ 5 minutes max) pour chaque activité, des personnes accueillantes et souriantes, et beaucoup de choses diverses à faire, pour tous les goûts.

PAXParis2018 (94)

D’un point de vue journalistique (je ne suis pas journaliste mais on fait plus ou moins le même travail sur un salon) c’était très bien aussi car en ce qui me concerne, toutes les personnes chargées des jeux vidéo indépendants étaient disponible à toute heure de la journée. On pouvait discuter sans être interrompus, j’ai pu faire des interviews sans souci, j’ai pu découvrir de belles choses dans le plus grand calme.

Cependant si on se met à leur place, j’ai peur que la faible fréquentation soit plus dommageable qu’autre chose. Quand je disais que les exposants étaient invités, je parle bien sûr d’invitation pour venir, il faut bien payer l’emplacement. Je ne connais pas les détails pour tout le monde mais cela peut faire une somme importante pour certains, surtout si tu n’as qu’un stand de présentation et non de vente. Bref j’ai vu des exposants dans leur coin sans travailler et c’était bien la première fois que je voyais cela, je trouve cela dommage.

PAXParis2018 (64)

Ces trois sentiments mixés foutent la merde dans mon esprit car honnêtement la première chose qui me vient en tête est que j’ai kiffé. J’ai revu (ou vu) des développeurs ou d’autres personnes que je n’avais pas vu depuis plusieurs mois et que j’apprécie fortement. On a mangé, bu ensemble, on a rigolé et on a parlé des projets en cours et à venir. Ce sont de beaux moments à passer humainement et professionnellement. Les jeux présentés étaient aussi de haute qualité, impossible de s’ennuyer. C’est tout ce qu’on demande à ce genre de festival.

D’un autre côté, mon côté empathique est totalement désolé pour ces personnes qui se plaignaient de n’avoir vu que 40 personnes en une journée. Snif. Cependant je ne suis pas le mieux pour en parler, seules les personnes concernées seront en mesure d’en tirer des conclusions. Une chose est sûre, cela était étrange de ne pas voir beaucoup de monde dans les allées mais tellement plus agréable que n’importe quel salon que j’ai pu faire, et j’en fait beaucoup !

Alors il faut y aller ou pas ?

Vous avez surement senti.e que j’étais vraiment tiraillé. De toute évidence, bien sûr qu’il faudra y aller si une deuxième édition est annoncée ! Amenez vos parents, vos enfants, vos amis si vous aimez les moments conviviaux et bon enfant. Ne vous attendez pas à découvrir le dernier Call of Duty, c’est plus un événement tranquille pour passer un bon moment organisé par des passionnés et non des commerciaux (même si une volonté de rentabilité est bien entendu logique). Je regrette un certain manque de publicité en amont car j’ai l’impression que beaucoup de monde a été prise de court. Et même sur place, je suis certain que les gens qui étaient sur l’esplanade devant la Grande halle ne savaient pas que la Play by PAX avait lieu à cinquante mètres d’eux. Re snif.

Micromania Game Show 2009 - 08

Ça c’était la Grande halle en 2009 pour le Micromania Game Show et on voyait bien qu’il y avait un événement ! Un de mes meilleurs salons encore à ce jour !

PAXParis2018 (79)

Et là, la PAX est totalement anonyme 🙁 Mais il fait beau…

Cela étant dit, si vous voulez passer un bon moment (venez accompagné.e, vraiment, c’est plus cool !), découvrir des jeux en pagaille, avoir du temps pour profiter, discuter avec des gens, participer à des concours cool, voir des conférences, voir de belles finales de compétitions majeures, le tout dans un espace pas si grand que cela et sympa, bah la PLAY Paris Powered by PAX est faite pour vous ! Je n’ai aucune idée si c’est un échec ou une réussite pour les organisateur. J’espère que les voyants sont au vert. Pour ma part, si 2019 voit une nouvelle édition, j’y serai. Et on va tout faire pour attirer plus de monde, condition obligatoire pour avoir de nouvelles éditions.

Catégories
Jeux vidéo

Élevé à la sauce PlayStation, Thomas est un gamer touche à tout mais qui joue toujours à des anciens titres. Il partage cette passion depuis 2008 et est passé par toutes les cases, du blog à Dailymotion et même la radio pendant 4 ans. Il tente maintenant de faire découvrir ce milieu au plus grand nombre via TechArtGeek ou via des vidéos sur YouTube ou Twitch.

Laissez une réponse

*

*