Pit People
Jeux vidéo

PAX Paris 2018 – Interview de John Baez, cofondateur de The Behemoth

Quelles sont les personnes les plus aptes à parler d’un jeu vidéo ? Les créateurs bien sûr ! Et que se passe-t-il quand on les laisse décrire leur oeuvre sans interruption ni question chiante ? Enfin si, quelques questions chiantes quand même sinon ne sera pas drôle. Cela génère une espèce d’interview où les membres du studio interviennent pour nous faire découvrir leur jeu avec beaucoup d’amour. Voici “Parle à mon dev”, une émission enregistrée en direct des différents événements dans lesquels nous nous déplaçons.

Lors de mon déplacement à Paris à l’occasion de la PAX, j’ai eu l’énorme chance de rencontrer John Baez, cofondateur du studio américain The Behemoth. Pour moi, il s’agit de l’un des piliers fondateur du nouveau mouvement indépendant qui opère depuis la fin des années 2000. Les productions de jeux vidéo indépendantes ont toujours existé mais l’arrivée de Castle Crashers et Braid de Jonathan Blow ont permis au monde de voir qu’il était possible de sortir des jeux de très haute qualité sur console sans avoir le support d’un éditeur.

The Behemoth a récemment sorti son quatrième jeu, Pit People, et il était jouable pour la première fois en France lors d’un salon. Les visiteurs de la PAX ont donc pu découvrir un jeu de stratégie en tour par tour très coloré et drôle, deux caractéristiques propres aux jeux de ce développeur. Tout comme Castle Crashers ou Battleblock Theater, Pit People n’oublie pas non plus d’avoir un système de coopération afin de profiter de l’aventure loufoque entre amis.

Pit People vous propose de diriger plusieurs personnes sur un champ de bataille séparé en hexagones. Aux commandes d’un fermier cultivant des myrtilles (si si !) vous allez faire des rencontres avec de personnes hautes en couleur dans votre quête de vengeance. En effet un grave événement vient secouer votre vie, vous prenez alors la route pour tout casser. La particularité de ce titre est que vous ne faites que placer vos personnages par rapport aux autres. Vous ne contrôlez rien d’autres car le système se débrouille de réaliser les actions d’attaque et de défense. Si le jeu n’était pas rigolo à ce point, la frustration de certaines manœuvres en pousserait plus d’un à crier au scandale. Après honnêtement je n’ai pas ressenti de gêne dans la démo présentée à la PAX mais il est vrai que j’ai fait attention connaissant ce point précis du game design.

L’interview qui suit revient sur la création du studio dans son ensemble, de la vision du jeu vidéo par The Behemoth et on parle bien sûr de Pit People. L’interview est en anglais avec l’accent pourri de votre serviteur.

Catégories
Jeux vidéo

Élevé à la sauce PlayStation, Thomas est un gamer touche à tout mais qui joue toujours à des anciens titres. Il partage cette passion depuis 2008 et est passé par toutes les cases, du blog à Dailymotion et même la radio pendant 4 ans. Il tente maintenant de faire découvrir ce milieu au plus grand nombre via TechArtGeek ou via des vidéos sur YouTube ou Twitch.

Laissez une réponse

*

*