Jeux de plateau

Carnival of Monsters : la review

Carnival of Monsters : Freak show

carnival of monsters

“La Royal Monstrological Society rassemble les plus célèbres experts en Monstrologie. Chaque année la société d’élite n’ouvre ses portes qu’à un unique nouveau membre. Afin de prouver leur valeur et leur expertise, les candidats auront le temps de 4 saisons pour capturer et présenter à leurs pairs la plus belle des créatures lors du banquet annuel de la société connu sous le nom de Carnival of Monsters.”

Qui ne connait pas Richard Garfield ? Mais si vous connaissez forcement, ce monsieur est l’auteur de Magic, King of Tokyo, Bunny Kingdom et dernièrement Keyforge. Donc non Richard Garfiled n’en est pas à son coup d’essai, et il revient avec un nouveau jeu : Carnival of Monsters !

Le point matos.

carnival of monsters

Dans une boite de Carnival of Monsters ont trouve plein de cartes, plus de 200 cartes, 5 plateaux individuel, 1 plateau principal, 3 dés spéciaux, et pleins de jetons. Le tout est de plutôt bonne qualité. Les illustrations de la boite et des cartes ont été faite par 7 illustrateurs différents, dont Michael Menzel qui a illustré de nombreux jeux comme Andor par exemple (dont il est aussi l’auteur). Donc 7 illustrateurs, soit 7 styles différents et complémentaires à la fois, les créatures sont justes magnifiques, c’est un vrai plaisirs de détailler chaque cartes, donc c’est du travail d’orfèvre.

Comment ça se joue ?

La mise en place est rapide, chaque joueur prend un plateau individuel, 4 couronnes (elles font office de monnaie et de point de victoire), 2 terrains de départ, on place le plateau principal au centre de la table, avec les cartes emprunt, les cartes monstres et les cartes saison, les jetons et les dés et la partie peut commencer.

Une partie de Carnival of Monsters se déroule en 4 saisons, et chaque saison est découpée en 4 phases :

  • Révéler une carte saison : la carte saison indique le type de monstre que le public veut voir, il y a donc un bonus à gagner dés que l’on place un monstre du type réclamé. A la fin de la saison le joueur qui aura le plus de monstres du type demandé prendra la carte saison qui lui rapportera 3 points de victoire en fin de partie.
  • Capturer et jouer des cartes carnaval : durant cette phase vous allez recevoir 8 cartes, vous allez en choisir une, et vous passerez les 7 autres à votre voisin de gauche ou de droite, selon la manche, c’est ce que l’on appelle du Draft, et vous allez continuer jusqu’à ce que il n’y ait plus de cartes a passer. Quand vous prenez une carte, vous devez choisir ce que vous allez en faire, si vous pouvez la jouer, posez la devant vous, sinon stockez la, mais stocker une carte coute 1 couronne. Toutes cartes stockées pourra être jouées plus tard, si vous en avez la possibilité. Il y a différent type de cartes, il y a les terrains qui sont obligatoires pour accueillir les monstres et chaque monstres a son terrain, il y a aussi des chasseurs, des membres du staff, et des cartes objectifs.
  • Contrôle du danger : certains monstres ont une ou plusieurs icônes de danger, et il va falloir les contrer. Pour cela il faut d’abord lancer les 3 dés de chasseurs qui sont à la disposition de tout les joueurs. Ensuite on prend en compte les cartes Staff et les jetons chasseur qui ont pu être gagnés lors de la phase précédente. Si vous avez asses de symbole chasseur pour contrer les monstres dangereux, tout va bien, sinon, vous prenez une amende (3 couronnes) pour chaque symbole monstres non contrés.
  • Fin de saison : on commence par attribuer le trophée (la carte saison), les joueurs comptent les points de victoire des monstres qui correspondent à la saison en cours, et le joueur qui totalise le plus de points remporte la carte. Ensuite chaque joueur retire tous les monstres exposés durant la saison, et les placent dans la ménagerie, seuls les lieux et les cartes staff restent en jeu.

On révèle une nouvelle saison, et on continu durant 4 saisons, et la partie prend fin.

carnival of monsters

En fin de partie, on totalise, les points de victoire présents sur les cartes monstres de votre ménagerie, les points de vos cartes objectif, les couronnes, les jetons chasseur inutilisés, et les trophées. Le joueur qui a le plus de point remporte la partie.

Alors du coup ça dit quoi ?

Carnival of Monsters est un jeu de Draft, essentiellement de Draft, du coup pour chaque main que vous recevez il y a un choix à faire et c’est pas simple, car prendre des cartes qui peuvent intéresser les autres est une bonne strategie, mais il faut aussi penser à votre jeu. Ensuite vous ne pouvez pas toujours poser des cartes, et stocker des cartes coûtent chère, et il n’est pas rare de prendre des cartes emprunts, qui rapportent forcement des points en moins en fin de partie. Car les couronnes, en plus de servir de points de victoire, c’est aussi de l’argent et c’est donc le nerf de la guerre. Donc comme je le disais les choix sont très difficiles, mais il va falloir faire avec, et gérer du mieux possible.

carnival of monsters

Carnival of Monsters est donc un très bon jeu, sans si vous êtes allergique au Draft. La mécanique est donc simple, tout le monde joue en simultané, il faut néanmoins faire attention à ce que tout le monde joue au même rythme, pour éviter de sauter le tour de quelqu’un. Les parties sont souvent différentes, il ne faut pas s’arrêter sur un échec, car qui dit Draft, dit forcement hasard de la pioche, et quand on a pas de bol, on a que des cartes pourris qui vous arrivent en main, mais il faudra s’adapter. Je ne peux donc que vous conseiller Carnival of Monsters qui en plus d’être un bon jeu, est un très beau jeu, à mettre absolument sous le sapin !!!!

carnival of monsters

Carnival of Monsters est un jeu de Richard Garfield, édité par Gigamic, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 60 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*