gunkimono
Jeux de plateau

Gunkimono : la review

Gunkimono : Daimyos et dominos

gunkimono

“Le Japon féodal est déchiré par la guerre. Batailles sans fin, trahisons, promesses brisées… Pour qui les soldats se battent ils vraiment ? Pendant ce temps, les Daimyos intriguent, rassemblent leurs troupes, et battissent des forteresses pour renforcer leurs armées. Tous se battent pour l’honneur et la victoire ultime.”

Ça faisait longtemps que j’avais pas chroniqué un jeu Renegade, et non ce n’est pas un nouveau Clank ou une extension, mais bien un tout nouveau jeu. Bon quand je dis tout nouveau, c’est pas tout frais non plus, car Gunkimono est sorti il y a quelques mois de cela, car oui encore une fois, je suis à la bourre !!

Le point matos.

gunkimono

Gunkimono est un jeu de pose de tuiles, donc forcement, dans la boite on y trouve des tuiles, une centaine pour être précis, un grand et beau plateau, des marqueurs honneur, des forteresses et des pions Daimyos, et c’est à peu près tout. Le tout est de très bonne qualité, les tuiles sont plutôt épaisses. Les illustrations sont quand à elles très réussis, que ce soit le design du plateau, l’illustration de la boite ou bien des tuiles, c’est vraiment chouette, avec un style bien particulier, et c’est signé George Sellas.

Comment ça se joue ?

La mise en place est simple, on place le plateau au centre de la table (normal), on place les tuiles bannière sur le plateau, chaque joueur choisi un Daimyos, ensuite on place son marqueur honneur sur la piste des points, et on place les forteresses sur le plateau. Puis chaque joueur va constituer son armée, en prenant 3 grandes tuiles armée et 5 petites, 1 de chaque unité.

gunkimono

Une partie de Gunkimino se déroule en un certain nombre de tour, et un tour se compose de 4 phases :

  • Placer une tuile armée : vous devez choisir une tuile de votre main, une petite ou une grande tuile et la poser sur le plateau. Mais attention, vous ne pouvez pas poser votre tuile si elle recouvre une unité identique à une qui se trouve sur votre tuile. Il est possible de placer des tuiles sur d’autres tuiles, et donc de créer plusieurs niveaux.
  • Marquer vos points : vous devez choisir entre marquer des points d’honneur, et donc avancer sur la piste d’honneur, et marquer des points de victoire. Pour marquer des points de victoire, il faut regarder les unités identiques adjacentes, 3 unités adjacentes vous rapportent donc 3 points. Si vous voulez marquer des points d’honneur, il suffit juste de compter le nombre de symbole forteresse qu’il y a sur la tuile que vous venez de poser. Les points d’honneur permettent de construire des forteresses, vous pourrez construire une forteresse lorsque vos 5 marqueurs honneur auront dépassés l’emplacement de votre première forteresse. Vous placerez ensuite cette forteresse sur l’unité de votre choix. La piste d’honneur permet aussi de récupérer des bannières, qui rapportent entre 1 et 15 points de victoire.

gunkimono

  • Évaluer vos forteresses : les forteresses rapportent des points à chaque tour, soit 1 points par unité qui se trouve dans la formation où se trouve la forteresse.
  • Compléter votre main : si vous avez joué une grande tuile, et bien vous en piochez une nouvelle, et si vous avez joué une petite tuile, et bien tant pis, vous ne piochez rien.

La fin de la partie se déclenche dès qu’un joueur a pioché la dernière grande tuile armée, on prend alors la pile de fin de partie constituée en début de partie, et on joue jusqu’à ce que l’on tombe sur la tuile fin de partie. On termine alors le tour en cours, et on compte les points. Les joueurs dévoilent les tuiles bannière, et ajustent leur score en conséquence, et le joueur qui a le plus de points remporte la partie.

gunkimono

Alors du coup ça dit quoi ?

Gunkimono est un jeu de pose de tuiles, de pose de dominos, avec un système de marquage de points à chaque tour. Il faut donc placer ces tuiles avec précision, afin de marquer le plus de points, réduire les formations des autres joueurs, veiller à avancer sur la piste d’honneur et prendre des forteresses, car ça rapporte gros, mais tout peut changer rapidement. Le  jeu est simple, mais très stratégique, profond tout en étant accessible, rien n’est gagné d’avance, et tout peu basculer dans un sens ou dans un autre, il faudra sans cesse surveiller les autres joueurs pour profiter des opportunités.

Donc oui, si vous n’aviez pas encore compris, Gunkimono est un très bon jeu, prenant, complexe et simple à la fois, un peu casse tete si on veut faire les meilleurs coups possibles, dans un univers riche et bien rendu grâce aux très belles illustrations.

Gunkimono est un jeu de Jeffrey D.Allers, édité par Renegade France, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 45 à 60 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*