Jeux de plateau

Paper Tales : la review

Paper Tales : écrivez l’histoire

paper tales

 

“il fût un temps animé par des guerres héroïques incessantes et peuplé de créatures fantastiques. Paper Tales est le dernier témoin de ces siècles oubliés. L’heure est venue de ré ouvrir ce livre et de revivre cette époque légendaire !”

Catch up Games continu son petit bonhomme de chemin, après l’exigent et tendu Twelves Heroes, c’est Paper Tales qui est arrivé en boutique en septembre dernier. Comme c’est un Catch up Games, j’étais plutôt impatient de voir ce que ce jeu avait sous le couvercle, et du coup je vous dit tout sur ce nouveau cru.

Le point matos.

paper tales

Si le plateau de score pouvait se plier en 2, la boite aurait pris 2 fois moins de place, du coup on se retrouve avec une boite pleine de vide. Alors non il n’y a pas rien dans la boite, il y a 81 cartes unité, 40 jetons argent, 30 jetons age, 25 cartes bâtiment, des marqueurs de score et une piste de score. Le matériel est de bonne qualité, et les illustrations sont très originales, pleines de poésie entre l’illustration et le dessin animé, et tout ça est signé Chrristine Alcouffe.

Comment ça se joue ?

paper tales

La mise en place est très simple, on place la piste de score au centre de la table, avec les jetons pièce et age à proximité, chaque joueur choisit une couleur, une aide de jeu, le marqueur de score, 5 bâtiments. Une partie de Paper Tales se déroule en 4 tours, et un tour se compose de 6 phases :

  • Le recrutement : le recrutement est un tour de draft, donc chaque joueur reçoit 5 cartes, en conserve une et passe les 4 cartes restantes à son voisin de gauche ou de droite, tout dépend du tour en cours. Dès que les joueurs ont 5 cartes en main, le recrutement est terminé, et on passe à la phase suivante.
  • Le déploiement : chaque joueur dispose de 4 emplacements devant lui, 2 à l’avant et 2 à l’arrière. Lors du déploiement les joueurs peuvent poser autant de cartes qu’ils le souhaitent tant qu’ils ont des emplacements libres et tant qu’ils peuvent payer le coût des cartes. Les joueurs peuvent défausser des cartes deja en jeu, les changer d’emplacement…
  • La guerre : à la manière d’un 7 Wonders, chaque joueur compare la force de ses unités placées à l’avant, avec celle de ses voisins de gauche et de droite. Si votre force est supérieur ou égal à celle de votre voisin, vous gagnez 3 points de légende.
  • Le revenu : chaque joueur gagne de base 2 ors, et plus si des effets de cartes vous rapportent de l’argent lors de cette phase.
  • La construction : durant cette phase, vous pouvez construire un bâtiment ou améliorer un bâtiment. Pour construire un bâtiment il faut produire les ressources nécessaire, et les bâtiments ont des effets permanents.
  • L’age : c’est la particularité de Paper tales, vos unités vieillissent, et sont amenées à mourir, à la fin de chaque tour, les unités reçoivent un jeton age, et les unités qui ont déjà un jeton age, meurent et son donc défaussées.

 

Un nouveau tour commence de la même façon que le précédent.

A la fin des 4 tours de jeu, les points de légendes des bâtiments construit sont ajoutés sur la piste de score, et le joueur qui totalise le plus de point de légende est déclaré vainqueur.

Alors du coup ça dit quoi ?

Paper Tales est une très bonne surprise, la mécanique est intelligente, fluide, les parties sont tendu, les choix sont plutôt compliqués, il faut choisir les bons combos de cartes. La première partie sera surement difficile, en terme de choix, mais dès que vous connaitrez un minimum les cartes, tout deviendra plus simple. Les stratégies sont nombreuses, le jeu est profond mais très rapide, les parties ne durent pas plus de 30 minutes, ce qui est plutôt frustrant.

Paper tales est donc un excellent jeu, à la fois accessible et exigent, ce qui permettra de jouer avec tout type de public, pour des parties plus ou moins tendu selon le public, mais le plaisir de jouer est toujours au rendez vous.

Paper Tales est un jeu de Masato Uesugi, édité par Catch up Games et distribué par Blackrock Games, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*