Toys

Gundam astray no-name : La review

Dans l’univers Gundam Build Divers voici aujourd’hui le Gundam Astray No-Name.

Modèle présenté dans le jeu comme un mécha spécialisé dans les duels. Le scénario de la série présente son pilote comme celui qui a introduit tel un hacker dans l’univers de jeu virtuel GBN les Break Decals qui permettent aux Mass Divers ( une frange de joueurs pirates ) d’augmenter leur statistiques au delà des autorisations du système global grâce aux informations erronées du Break Decal comme le Geara Ghirarga par exemple. Tsukasa Shiba ( c’est le nom de ce pilote ) était un champion d’un mode Duel nommé le GP Duel et c’est à cause de l’arrêt de ce mode au profit du GBN qu’il a commencé à infecter les serveurs de cet univers.

C’est de cette origine “western” s’il on peut dire que le look du mécha provient. Tout d’abord si la trame globale du modèle est calquée sur le Gundam Astray, le casque lui accompagné de ses sensors n’est pas sans rappeler un chapeau Stetson rabattu sur ses yeux. Et pour co ntinuer dans les références visuelles  Tsukasa lui a ajouté le No-Name Unit une unité de combat qui prend de base la forme d’une cape nonchalamment posée sur l’épaule du Gundam. Mais cet accessoire transformable est bien plus complexe. Trois transformations sont possibles, les voici en images :

D-EXTENSION Mode ou mode défensif qui prend la forme d’une cape qui recouvre l”épaule du Gundam.

B-SMARTGUN Mode  ( faut il que j’explique ? ).

X-CONNECT Mode qui lui permet de se transformer en unité de vol.

Une fois ces éléments scénaristiques et technique posés en avant pour le déballage et montage !

Le déballage

En vidéo

En photos

L’assemblage

Le rendu final

Bon n’y allons pas par quatre chemins j’ai pris assez peu de plaisir sur ce Gundam Astray No-Name, sur le papier et sur les photos parues annonçant sa sortie les couleurs du No-Name Unit et des parties “bordeaux / lit de vin” n’avaient pas du tout cette teinte et cela m’a pas plu. Sur ces mêmes photos ces pièces paraissaient grises foncées et le rendu était vraiment joli, mais à l’ouverture de la boite la couleur définitive m’a vraiment surpris. Donc déjà au niveau couleur un gros mauvais point.

Ajoutons à cela un No-Name Unit au design hyper bien pensé  mais aux articulations bien fragiles, j’ai moi même souffert d’une décoloration importante de deux charnières, les pièces ayant eu besoin d’être démontées( mais quel idée ma bonne dame ! ).

Et finissons ces mauvais points par des stickers vraiment hideux pour habiller ce No-Name Unit et nous clôturons les aspects négatifs de ce Gunpla.

Pour les points plus positifs le design global est une belle réussite, les bras et jambes asymétriques proposent de belle gravures et la poseabilité est bonne. Un gros coup de cœur pour la ceinture avec des parties latérales au dessin inspiré de holsters. Les stickers dorés, eux, sont très bien taillés et une fois posés apportent un joli rendu.

Un modèle qui a mon avis se destine a une clientèle de builder qui appréciera le look global mais qui s’empressera de le repeindre. En outre bien trop fragile à manier pour un jeune qui débute dans le hobby je le déconseille donc pour démarrer.

Produit disponible sur la boutique de notre partenaire PlazaJapan. 

Gundam ASTRAY NO-NAME
7.4
Gundam ASTRAY NO-NAME
Les bons points
  • Un look dign d'un bon view western
  • Les trois modes du no-name unit vraiment joli
  • Le casque transparent
Les mauvais points
  • La couleur du no-name unit un peu décevante, j'aurais préféré un gris foncé comme annconcé
  • Un no-name unit fragile et qui demande beaucoup de manipulation pour une bonne tenue
  • Les stickers blanc du No-Name Unit... une catastrophe
  • Rendu Global
    8
  • Couleurs
    7
  • Articulations
    7
  • Assemblage
    8
  • Fun
    8
  • Accessoires
    10
  • Stickers
    4
Catégories
Toys

Tombé bien trop tôt dans un bain de culture Geek, je suis l'affreux jojo créateur de TAG alias ToysAndGeek. J'ai passé depuis longtemps ma date de péremption mais je garde un enthousiasme d'enfant pour les bonnes choses de la vie !

Laissez une réponse

*

*