Geek

[Utopiales 2015] Tour d’horizon du festival de l’imaginaire

Comme à son habitude, la ville de Nantes profitait des périodes d’Halloween pour accueillir le festival de l’imaginaire intitulé les Utopiales. Cette édition 2015 proposait aux aficionados de plonger dans les univers fantastiques du 29 octobre au 2 novembre 2015.

Dès l’entrée de l’Espace des Congrés de Nantes, le visiteur était accueilli par une succession de dioramas lego sur la thématique des vaisseaux spatiaux. Ce bel espace aux constructions souvent dantesques était orchestré par l’association Brick Ouest qui organise également un événement dédié aux lego le 21 et 22 novembre prochains.

A côté des espaces librairies fournis en références de qualité, les Utopiales proposaient aussi deux scènes de conférences où les sujets abordés poussaient au plaisir de la réflexion : “L’Histoire dans les jeux vidéo”, “Et si le futur avait commencé plus tôt, où en serions-nous aujourd’hui ?”, “Sexe et SF : les auteurs ont-ils le sens des réalités ?”. Les thèmes diversifiés attiraient un nombre impressionnant de spectateurs férus de considérations métaphysiques.

Les Utopiales sont également le lieu idéal pour découvrir des oeuvres d’un autre genre de cinéma. En parallèle des rétrospectives (Idiocracy, Brainstorm ou l’incontournable BTTF de saison) un jury de professionnels s’est réuni pour constituer le palmarès 2015.

Compétition internationale de longs-métrages :

  • Grand Prix du Jury pour Évolution
  • Prix du public décerné à Moonwalkers

Compétition internationale de courts-métrages :

  • Prix du Jury pour World of Tomorrow
  • Mention spéciale du jury décerné à Pelle Öhlund, l’acteur principal dans Man Without Direction
  • Prix Canal+ pour Portal to Hell !!!
  • Prix du public décerné à Juliet (cocorico !)

Trois expositions retiennent particulièrement l’attention des visiteurs amateur de bande dessinée et d’illustration :

  • Manchu, maître incontesté de l’illustration SF qui a reçu pour l’occasion le Prix Extraordinaire 2015
  • Wika, expose des planches, illustrations, croquis préparatoires et même objets d’artisanat d’Olivier Ledroit
  • Les 20 ans de série B, le label de BD qui gagne à se faire connaître et qui exposait de nombreuses planches et des encrages magnifiques (choisis parmi les 400 ouvrages que le label a mis sur le devant de la scène depuis sa création).

Loin du rouleau compresseur du PGW parisien, les Utopiales accueillaient également un espace dédié aux jeux vidéo indépendants. L’occasion de croiser les artisans des jeux de demain. Gros coup de cœur pour le studio Alkemi qui impressionne avec son shoot’m up Drifting Lands (dont la démo est disponible gratuitement sur Steam).

Au sous-sol, le pôle ludique s’active sans ménager ses efforts pour présenter tout le panel de genres auquel peut s’adonner le joueur. Jeux de rôles, jeux de plateaux, jeux de cartes, jeux de figurines – seuls les jeux traditionnels sont absents de cette palette ludique. Il est possible de tester des nouveautés comme Mysterium ou des références intemporelles comme 7 Wonders, de rencontrer des créateurs de jeux semi-professionnels ou professionnels et d’obtenir une précieuse dédicace auprès des illustrateurs qui ont fait le déplacement.

Vous l’aurez compris, la liste des activités présentées ici est loin d’être exhaustive. Je n’ai qu’une hâte : replonger dans l’imaginaire avec l’édition 2016 qui sera, je l’espère, aussi réussie que cet impressionnant crû 2015.

Catégories
Geek

Illustrateur, concepteur de jeux de sociétés et scénariste dans le reste du Web, je viens partager sur TAG de nouveaux horizons de la culture pop au sens large : Coups de coeur Kickstarter, Nanars venus d'une autre planète, Néo-rétro-gaming, ...

Laissez une réponse

*

*

Ecoutez POD TREK