Inis
Jeux de plateau

Inis : la review

Inis : contes et merveilles

Inis

“Faites grandir l’influence de vos clans. Partez à la conquête de nouveaux territoires, imposez votre force brute et élevez au plus haut votre spiritualité. Canalisez la force des légendes qui imprègnent l’univers d’Inis et imposez-vous face à vos adversaires.”

Aujourd’hui je vous présente, non pas une nouveauté, mais une nouvelle boite, le jeu Inis, qui est sorti en 2016, et qui s’est refait une petite beauté cet été, accompagné d’une extension.

Le point matos.

Inis

 

Ce qui saute tout de suite aux yeux c’est les illustrations qui sont juste absolument magnifique, le style, les couleurs, tout y est, les symboles Celtes, c’est donc du très boulot, que ce soit sur les tuiles, les cartes et c’est Jim Fitzpatrick et Dimitri Bielak qui s’y sont collés. Pour ce qui est du contenu, nous avons 67 cartes, 18 bâtiments en plastique, 48 figurines de clan, 16 tuiles de territoire, des marqueurs, et le tout est de très très bonne qualité.

Comment ça se joue ?

La mise en place est simple, on place autant de tuiles territoire que de joueurs, on place les cartes avantage qui correspondent aux territoires à coté des tuiles. Ensuite on place les différents paquets de cartes à proximité, chaque joueur va ensuite placer 1 Clan sur un territoire, jusqu’à ce que tout les joueurs en aient placés 2.

Un round de jeu est composé de 2 phases :

  • L’assemblée : durant cette phase, vous allez déterminer le Brenn (le chef) pour le tour, c’est le joueur qui contrôle la capitale qui est le Brenn. Ensuite on vérifie si un joueur rempli les conditions de victoire, et les joueurs récupèrent les cartes avantage des territoires où ils sont chef. On détermine le sens du tour de jeu, en lançant le marqueur “vol des Corbeaux” et on passe à la phase de draft. Chaque joueur se voit recevoir 4 cartes action, les joueurs les consultent et en passent 3 à leur voisin de droite ou de gauche, tout dépend du sens du tour. Ensuite les joueurs consultent encore leurs 4 cartes, et en passent 2, puis 1, et ensuite tout les joueurs ont à nouveau 4 cartes en main.
  • La saison : le Brenn commence donc à jouer, et il a le choix entre jouer une carte action de sa main, passer ou se déclarer prétendant. Jouer une carte action, c’est plutôt simple, vous la jouez et vous suivez les instructions de la carte. Lorsqu’un joueur passe il ne fait donc rien à son tour, et si son tour revient, il peut décider de revenir dans le jeu, et si tout les autres joueurs ont passés, et bien tant pis. Se déclarer Prétendant signifie que vous remplissez une des 3 conditions de victoire, mais attention, à ce stade du round, tout peut changer. Lorsque tout les joueurs ont passés leur tour, c’est la fin de la saison, les joueurs défaussent toutes les cartes qu’ils sont en main, en conservant quand même les cartes récit épique, et un nouveau round peut alors commencer.

Inis

Dans Inis, il y a des conflits, forcement, il faut prendre le contrôle des territoires, et ça se fait rarement pacifiquement. Les conflits sont assez simples, lorsqu’un joueur arrive sur un territoire occupé par un autre joueur. Dans un premier temps ils peuvent discuter et décider s’il y a conflit ou pas, ce n’est pas une obligation, 2 Clans peuvent vivent cote à cote sur un territoire. Mais si les joueurs décident d’un conflit, en commençant par l’attaqué, les joueurs peuvent placer un Clan dans une citadelle inoccupée, ces Clans ne participent pas au combat. En commençant par l’attaquant, il faut effectuer une manœuvre, c’est à dire attaquer, quitter le territoire ou jouer une manœuvre de carte récit épique. Lorsque vous décidez d’attaquer, le joueur attaqué choisit entre défausser une carte de sa main, ou perdre un Clan (une figurine). Le conflit prend fin lorsque les joueurs l’on décidés, ou quand le territoire ne contient plus de clan engagé dans un conflit, sachant qu’un clan seul dans le territoire peut décider de mettre fin au conflit et reste donc seul sur ce territoire.

Inis

Comme je le disais plus haut il y a 3 conditions de victoire :

  • Il faut être au moins chef de 6 clans adverses.
  • Être présent sur des territoires comportant au moins 6 sanctuaires.
  • Être présent sur au moins 6 territoires.

Alors du coup ça dit quoi ?

Inis est un jeu de diplomatie, et de contrôle de territoire, tout est géré par des cartes action. Il y a plusieurs choses qui sont asses bien foutu dans Inis, c’est dans un premier temps la phase de draft, qui à la lecture peut paraitre conventionnelle, mais en fait non. En général, on prend une carte et on la met de coté, dans Inis, les cartes que vous avez prises, vous pouvez décider de les refourguer si d’autres cartes plus intéressantes vous arrivent en main. Ensuite pour gagner il faut en guise d’action, annoncer que l’on est prétendant à la victoire, ce qui est un signal d’alarme pour les autres joueurs, qui vont essayer de vous mettre des bâtons dans les roues, et en même temps c’est normal.

Inis est un bon jeu, pas bien original sur le papier, encore un jeu de conquête, mais il y a de bonnes trouvailles qui permettent au jeu de sortir du lot, et les illustrations sont tellement belles que l’on a envie d’y jouer juste parce que c’est beau, et comme en plus le jeu est bon, c’est que du bonheur !!

Inis est un jeu de Christian Martinez, édité par Matagot, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties d’environ 60 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*