maiko
Jeux de plateau

Maiko : la review

Maiko : la mémoire dans la peau.

maiko

“Une maiko est une apprentie geisha dont le but est de devenir une femme qui excelle dans les arts traditionnels japonais tels que la danse, la musique, ou encore l’art de porter le kimono. Pour cela, elle séjourne dans un okiya, une maison de geisha où elle reçoit sa formation.”

Ce n’est pas nouveau, certains auteurs aiment revisiter, transformer des classiques du jeu, tel que les dominos, l’awalé, ou bien encore les jeux de mémoire. Et dans les jeux de mémoire, c’est l’indémodable mémory qui est revisité ici avec Maiko.

Le point matos.

maiko

On va commencer par les illustrations le jeu est juste magnifique, que ce soit l’illustration et le contenu de la boite, rien à redire. Le style est asses particulier, très coloré et très géométrique, si on y prête attention les lignes sont toutes très droites, parallèles, cela peut paraitre un peu “rigide” mais je trouve bien au contraire que cela donne de la vie et du mouvement au dessin, et c’est très classe, donc bravo à Jemma Salume pour son travail ! Pour le contenu, dans une boite de Maiko il y a un grand plateau  de jeu, 4 plateau joueur, 81 tuiles, et quelques pions. A ma grande surprise lorsque j’ai ouvert la boite, rien à dépuncher, tout était déjà rangé dans le thermo.

Comment ça se joue ?

Comme la base du jeu est quand même la mécanique du mémory, il faut placer toutes les tuiles face cachée sur le plateau, et ça c’est un peu long. Sinon pour le reste ça va très vite, chaque joueur prend un plateau Maiko, on place les 4 cartes professeur à coté du plateau, chaque joueur reçoit un jeton Kamon, et la partie peut commencer.

Un tour de jeu se déroule comme ça :

  • Retourner 2 tuiles : si les 2 tuiles représentent le même objet, peut importe la couleur, vous placez ces 2 tuiles sur votre plateau Maiko sur l’emplacement qui correspond. Si les 2 tuiles sont différentes, et bien vous les retournez face cachée. Si vous révélez une tuile “ami”, vous prenez un jeton Kamon, la tuile reste face visible et votre tour s’arrête.
  • Solliciter l’aide d’un professeur : cette action est facultative, mais une fois par tour, lorsque vous le souhaitez, vous pouvez demander l’aide d’un professeur en payant 1 Kamon. Il y a 4 professeurs, et chacun a un talent, vous pourrez ainsi prendre une tuile n’importe ou sur le plateau et l’ajouter à votre plateau Maiko, voler une tuile à un autre joueur, regarder secrètement 6 tuiles sur le plateau, ou balayer une tuile sur votre plateau Maiko.

maiko

Lorsque vous complétez une ligne sur votre plateau Maiko, vous pouvez balayer (défausser) une tuile sur chaque emplacement de cette ligne. A quoi ça sert ? Et bien le but étant d’avoir des objets à sa couleur, car en fin de partie, tout objet qui n’est pas de votre couleur vous fait perdre 1 point, d’où l’importance de balayer.

Lorsque vous complétez une colonne, vous gagnez 1 Kamon.

La partie prend fin lorsqu’un joueur rempli la totalité des case de son plateau Maiko, on termine le tour en cour et on compte les points.

Pour le comptage des points c’est simple, chaque tuile à votre couleur rapporte 1 point, et les autres tuiles vous coûtent 1 point. Le joueur qui a le plus de points remporte bien sur la partie.

Alors du coup ça dit quoi ?

Comme je le disais plus haut, Maiko est un jeu de mémory amélioré, il faut donc avoir un minimum de mémoire pour apprecier le jeu. A la base je déteste le mémory, mais vraiment, peut être parce que je me fais vieux et que ma mémoire flanche, et que du coup je retourne toujours les mêmes tuiles, et que je n’y prend aucun plaisir. MAIS, oui il y a un mais, Maiko est très bien fait, car le plateau est divisé en plusieurs zones, ce qui fait des repères visuels, les tuiles “ami” sont également des repères, et les professeurs sont également présents pour aider au maximum les joueurs en difficulté.

maiko

Maiko est donc un très bon jeu, dans son genre, il fallait oser dépoussiérer le mémory, mais je dois avouer que c’est réussi. Alors non je ne vais pas y passer mes soirées, car ce n’est pas mon genre de jeu, mais il est très bien fait, bien pensé, les illustrations sont magnifiques et le matériel de qualité. Donc si vous avez besoin de travailler votre mémoire de façon ludique, si vous aimez les jeux de mémoire, ou que vous en avez marre de joueur à des memory tout pourri achetés en brocante avec vos enfants, Maiko est pour vous !

Maiko est un jeu de Cécile Langlais et Ludovic Maublanc, édité par Don’t Panic Games, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*