the banishing
Jeux de plateau

The Banishing : la review

The Banishing : Tous contre le mal

the banishing

“Un sombre abîme s’est ouvert ; des morts-vivants tentent d’envahir notre monde. Vous, les gardiens, avez uni vos forces pour renvoyer ces créatures ténébreuses dans l’abîme dont elles ont émergé. Mais à chaque seconde, ces morts-vivants gagnent en puissance, et menacent de submerger notre monde.”

Il y a pas mal de sorties en ce moment, en même temps l’été arrive à grand pas, et sortir des jeux l’été n’est pas forcement la meilleure période. Parmi toutes ces sorties, Edge nous sort The Banishing, un petit jeu de carte coopératif, voyons un peu ce que ce jeu a sous le couvercle.

Le point matos.

the banishing

Comme je viens de le dire, The Banishing est un jeu de cartes, donc forcement il y a des cartes, 88 pour être exacte, et 8 fiches personnage, et rien d’autre. Les illustrations ne sont pas le point fort du jeu, c’est plutôt minimaliste, on se retrouve ici avec des symboles et des silhouettes, ce n’est pas forcement laid, c’est juste minimaliste.

Comment ça se joue ?

Mise en place simple, chaque joueur reçoit 3 cartes, ensuite, on mélange avec le reste des cartes les Morts-Vivants de niveau 1,2 et 3. Ensuite on place les cartes de L’abime, un carré de cartes de 3 par 3, chaque joueur prend une fiche personnage, et la partie peut commencer.

Une partie de The Banishing se déroule en 3 manches, la fin d’une manche arrive lorsque l’on a épuisé tout le paquet de cartes. Lorsque l’on arrive au deuxième round on mélange dans le paquet les morts vivants de niveau 4, et pour la troisième manche ceux de niveau 5.

the banishing

Un tour de jeu est très simple, vous devez effectuer ces actions :

  • Prendre une colonne ou une rangée de l’abime : à votre tour, vous n’avez pas le choix, vous devez prendre 3 cartes, donc soit une rangée, soit une colonne. Si c’est des cartes symbole elles restent dans votre main, si c’est des cartes Morts-Vivants, vous devez les placer dans votre zone de blessure, et si c’est un objet, dans la zone objet. Il y a une limite de main, vous ne pouvez avoir plus de 8 cartes en main.
  • Utiliser une compétence : cette action est optionnelle, mais si vous voulez ou pouvez utiliser une compétence, vous pouvez. Il existe 2 sortes de compétence, les uniques et les communes. Pour utiliser une compétence commune, il suffit juste de l’annoncer et de la faire. Pour les compétences uniques c’est différent, il faudra défausser de votre main soit 3 cartes de même couleur, soit 3 cartes de même couleur mais avec le même symbole. Cette dernière combinaison est plus puissante mais aussi plus complexe à obtenir. Chaque personnage a des effets différents et complémentaires.

A votre tour vous serez quelque fois obliger de prendre des Morts-Vivants et donc de subir des blessures. Vous avez 2 indicateurs, votre endurance et votre santé, lorsque vous avez autant de blessures que votre niveau d’endurance, vous perdez l’usage de vos compétences uniques, et si vos blessures atteignent votre niveau de santé, la partie est perdu.

Pour gagner, il faudra mettre au Ban (bannir) 10 cartes, ce qui n’est pas simple, car chaque personnage possede 1 seule compétence pouvant envoyer des cartes au Ban.

the banishing

Alors du coup ça dit quoi ?

The Banishing est un vrai jeu coopératif, à tout moment dans la partie vous pouvez échanger avec les autres joueurs, de ce dont vous avez besoin, ce que vous avez … ce qui permet à chaque joueur d’avancer, et d’agir pour le bien de tous. Le jeu est plutôt tendu, les choix sont plutôt simples et évident, pas besoin de se prendre la tête pendant 3 heures.

The Banishing est un très bon jeu, une vraie surprise pour ma part, le jeu est arrivé comme ça dans un colis, sans l’avoir demandé, je ne savais donc pas à quoi m’attendre. The Banishing propose un vrai jeu coop, avec une mécanique très simple avec un système de combinaison de cartes épurée. L’interaction est très forte, on discute tout le long du jeu pour savoir ce qui est le plus judicieux à faire, afin d’agir au mieux pour tout le monde, et c’est très plaisant.

Donc oui, et oui, je vous conseille The Banishing, pour la simplicité, le challenge, et le petit format, alors oui on aurait préféré un choix graphique différent, avec de vraies illustrations, histoire de forcer l’immersion, mais ce n’est qu’un détail, quand un jeu est bon, il est bon.

the banishing

The Banishing est un jeu de Sean Rumble, édité par Edge et distribué par Asmodée, pour 3 à 5 joueurs, pour des parties de 45 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*