shadows amsterdam
Jeux de plateau

Shadows Amsterdam : la review

Shadows Amsterdam : Mission Impossible

shadows amsterdam

“Amsterdam, de nos jours. Un délit a été commis mais la police piétine. Un client anonyme fait appel à votre agence de détectives privés pour discrètement accélérer l’enquête. Faites vite, vos rivaux sont aussi sur le coup !

Votre agent de liaison, basé à l’agence, vous oriente dans la ville. Il vous transmet des indications sous forme d’images, pour éviter que police et adversaires ne comprennent le message. Déplacez vous à la recherche de trois preuves et ramenez les au client avant l’autre équipe pour espérer toucher une prime. Prenez garde, la police n’aime pas les détectives privés. A force de vous voir marcher sur leurs plates-bandes, ils vous intercepteront et vous enfermeront, laissant le champs libre a vos rivaux.”

Après Attack of the Jelly Monster et Otys, Libellud revient avec Shadows Amsterdam, le jeu doit sortir pour le salon d’Essen, soit à la fin du mois d’octobre, et j’ai pourtant réussi à avoir une boite de ce nouveau Libellud, en avant première, elle est pas belle la vie !?

Le point matos.

shadows amsterdam

Shadows se présente dans une petite boite, visuellement très attirante, les illustrations, font très Bd/dessins animés, avec des animaux à la morphologie humaine, de ce coté c’est très réussi, c’est Libellud et le M81 studio qui a bossé dessus. Pour le matériel, nous avons 7 tuiles quartiers recto verso, j’aurais préféré quelque chose de  plus épais, mais bon, 1 tuile de départ, 84 cartes indice, 2 paravents, 40 cartes plan, 2 figurines détective plutôt réussis, 6 jetons preuves, 2 pistes police, des jetons … Le matériel dans l’ensemble est de bonne qualité, il n’y a vraiment que les tuiles quartiers qui auraient pu être plus épaisses.

Comment ça se joue ?

Shadows Amsterdam est un jeu d’équipe, chaque équipe va devoir trouver 3 preuves pour gagner une manche, et l’équipe qui remporte 2 manches gagne la partie.

Une équipe est composé d’un agent de liaison, qui va être seul, avec une carte plan, où sont indiquées les cases où la police est présente, où le client se trouve, et surtout les preuves qu’il va falloir trouver, et d’un ou plusieurs détectives. Les détectives vont déplacer la figurine sur le plateau de jeu, en s’aidant des cartes indice que votre agent de liaison vous donnera. A vous de les interpréter comme il faut pour aller au bon endroit.

shadows amsterdam

Le jeu se joue en temps réel, les deux équipes jouent simultanément, lors d’une manche les équipes effectuent ces 3 actions dans l’ordre :

  • Donner des indices : l’agent de liaison donne à son équipe 1 ou 2 cartes indices, selon la distance que l’agent de liaison veut faire parcourir à son équipe. Pour aller sur une case adjacente, l’agent de liaison donne 1 carte, et pour aller à 2 cases de distance, l’agent donne 2 cartes. Les cartes indice doivent être prises dans les 10 cartes révélées lors de la mise en place.
  • Se déplacer : les détectives déplacent la figurine sur le plateau, en suivant les indications qu’ils pensent avoir compris sur la carte indice.
  • Résoudre : selon la case d’arrivée des détectives, l’agent de liaison se doit d’annoncer s’ils ont trouvé une preuve, et dans ce cas un marqueur preuve est posé sur le plateau de jeu à l’endroit de la preuve. S’ils sont sur une case police, et bien l’équipe prend un jeton police, et au bout de 3 la manche est perdue. Et s’il n’y a rien sur la case, l’agent de liaison doit le dire également.

Une fois que les 3 preuves sont trouvées, rien n’est gagné pour autant, car il faut aller jusqu’au client, et seulement à ce moment que la manche est remportée.

Alors du coup ça dit quoi ?

shadows amsterdam

Shadows Amsterdam est un mix entre Codenames, Dixit et Mysterium, l’agent de liaison est un peu comme le fantôme dans Mysterium, seul face aux autres à donner des indices que des fois lui seul comprend. Codenames prend exactement ce même principe compétitif avec 2 équipes, sauf que dans Shadows Amsterdam, ce sont des cartes genre Dixit, et non des indices à haute voie.

Shadows Amsterdam est une course, il va falloir être le plus rapide à trouver les preuves, tout ça à la vue des autres joueurs qui font de même. Shadows Amsterdam prend tout son sens à minimum 6 joueurs, l’interaction y est forte, les discussions animées, et la victoire plus belle.

Shadows Amsterdam est un jeu de Mathieu Aubert, édité par Libellud et distribué par Asmodée, pour 2 à 8 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*