gamescom logo 2018
Jeux vidéo

Voyage annuel à la gamescom, les photos avant les previews

Chapitre 0 : les photos

L’aller-retour jusqu’en Allemagne est un rituel depuis maintenant l’an de grâce 2014 où j’ai rejoins les rangs de TAG. Chaque année de nombreuses personnes nous font de plus en plus confiance. Chaque année il y a de plus en plus de choses à découvrir dans les couloirs de la gamescom, notamment au niveau des studios indépendants. C’est donc armé d’une grande bravoure, ou de folie diront certains, que j’ai enchaîné les rendez-vous comme un malade durant trois jours.

TAG gamescom 2018

La photo rituelle de la cathédrale de Cologne

Avant toute chose, je ne vais pas vous le cacher : traîner mes guêtres seul à la gamescom est très difficile. Faire 43 rendez-vous professionnels est une chance inouïe de vous rapporter de très belles previews mais le corps a du mal à suivre. Il faut ensuite passer énormément de temps après le travail pour écrire les articles (ce qui signifie souvent un mois de septembre sans trop de vie sociale…)

J’ai de grandes envies pour la prochaine édition comme de la vidéo (et pourquoi pas du stream) mais cela ne peut pas se faire en solo. Point bonus si j’arrive à répartir les tâches. En 2014, notre ami et “chef” Laurent était venu avec moi mais ne se bougera plus car il n’est plus si jeune (mouhahaha) ; Nicolas en 2015 m’avait suivi mais notre collaboration ne fut pas fructueuse ; il nous faudrait donc quelqu’un de confiance pour parcourir les salons, et plein d’autres choses. N’hésitez pas à venir me parler par mail (thomas@ NOM DU SITE) ou Twitter en DM (@zhykos). Bien sûr cela sera validé par les membres du site.

TAG gamescom 2018

L’intérieur de la partie business : très sobre et très calme. Ici l’Indie Garden qui renfermait 6 chouettes jeux. Des previews possibles uniquement si vous êtes sur le listing.

Bref, la gamescom c’était très bien et vous verrez cela dans les semaines à venir. Comme je le disais, j’ai eu 43 rendez-vous tranquille dans la business area, c’est-à-dire loin du bruit de la partie publique. Comme les années précédentes, vous trouverez des articles réguliers dans ces colonnes. Je tenterai de faire plus de vidéos commentées à l’aide d’éléments fournis, ce qui est parfois plus intéressant pour vous, à mon avis. Les textes quant à eux seront peut-être plus courts afin que je puisse n’y passer qu’un mois maximum. J’ai aussi visité la partie publique le vendredi afin de rendre visite à quelques développeurs français mais aussi pour faire des photos.

Cette édition 2018 de la gamescom était encore très bonne. On sent cependant une grande tendance qui est une orientation massive des portages vers la Switch et une certaine temporisation des sorties sur console. Bien que Steam soit saturé et que le marché tend à aller sur les PS4 ou Xbox One, on peut remarquer que nous sommes de plus en plus proche d’une nouvelle génération.

TAG gamescom 2018

Le public doit suivre une chemin interminable, sous le soleil, avant d’entrer dans le Koelnmesse. Ici, le vendredi vers 10h, mais c’était assez calme (c’est l’une des 3 entrées possible).

D’un autre côté, les allées du salon étaient plutôt bien organisées avec de grands espaces libres, du moins plus que les années précédentes. Cela se remarquait très bien chez Electronic Arts ou Blizzard qui avaient réservé de gigantesques zones dans lesquelles on ne se marchait pas trop dessus. Du côté d’Ubisoft, la configuration non conventionnelle m’a surprise mais en faisait un endroit plus agréable malgré les files d’attente conséquentes. Quant à Wargaming, malgré ses chouettes jeux qui n’ont plus vraiment besoin de faire leurs preuves, c’est encore la seule boite à faire des shows inutiles à la limite du vulgaire. Cela rime à quoi pour des jeux de guerre ? Faites comme Ubisoft ou THQ : embauchez des cosplayeurs et cosplayeuses pour animer vos stands, c’est plus cool.

En attendant les articles, place aux photos et à l’année prochaine (à mes côtés ?) Pour info, j’ai fait exprès de faire des photos à l’aide de mon téléphone, comme un vrai touriste, cela donne un cachet plutôt sympathique je trouve.

Catégories
Jeux vidéo

Élevé à la sauce PlayStation, Thomas est un gamer touche à tout mais qui joue toujours à des anciens titres. Il partage cette passion depuis 2008 et est passé par toutes les cases, du blog à Dailymotion et même la radio pendant 4 ans. Il tente maintenant de faire découvrir ce milieu au plus grand nombre via TechArtGeek ou via des vidéos sur YouTube ou Twitch.

Laissez une réponse

*

*