Toys

Star Wars Legion Darth Vader et Luke Skywalker

Après avoir découvert le contenu de la boîte Star Wars Legion, il est temps de s’intéresser à la peinture des figurines qu’elle contient. Nous allons commencer ce petit tour d’horizon par le nœud gordien de la tragédie Lucasienne, à savoir les mythiques Darth Vader et Luke Skywalker.

Le duo mythique fraîchement assemblé, prêt à être sous-couché.

J’ai opté pour une montage intégral des figurines avant la peinture (à l’inverse de celles bien plus complexes des tutoriels précédents), Darth Vader étant constitué de 3 pièces (tête + cape, corps + bras gauche et bras droit + sabre) et Luke seulement de 2 (corps et les deux bras + sabre). Par rapport aux autres figurines de la boîte, un soin particulier semble avoir été apporté à ces deux-ci tant au niveau des détails que de la pose, très dynamique et emblématique. On regrettera simplement le visage très peu expressif et peu ressemblant à Mark Hamill et le peu de détail sur celui-ci.

Une jolie troupe de Stormtroopers accompagne Luke et Darth Vader au sous-couchage.

Après l’inévitable bombage au Chaos Black, les figurines sont prêtes à être peintes. Alors autant la peinture de Darth Vader ne m’a pas vraiment posé de souci particulier (à part une petite fantaisie que j’ai voulu expérimenter pour laquelle j’ai eu la main un peu lourde, on y revient plus loin), autant la tunique de Luke a été très compliquée pour moi. J’ai voulu coller au plus près du vêtement issu de son escapade sur Dagobah et son passage sur Bespin lors du magnifique Episode V : L’Empire contre-attaque.

 

Luke, de retour de Dagobah.

Et c’est là que les difficultés ont commencé. J’ai d’abord utilisé l’application Citadel Paint (disponible sous iOS ou Android) qui permet, entre autre, de scanner une couleur et de proposer les peintures de la gamme qui collent le mieux à celle-ci. J’ai d’abord obtenu ceci :

Luke en de bien vilaines couleurs.

A partir d’une sous-couche de Rakarth Flesh et un lavis de Reikland Fleshshade, j’ai bien vite vu que les tons étaient trop marrons et que je n’étais pas dans la bonne gamme de couleur. J’ai donc finalement fureté sur internet à la recherche d’un peintre plus talentueux que moi qui aurait débroussaillé la chose. Ce fut chose faite assez rapidement et je me suis rabattu sur un mélange plus complexe de Celestra Grey, Screaming Skull et une pointe de Caliban Green. Et voilà le travail :

 

Le mélange secret.

J’ai quand même conservé le mélange initial pour les bottes.

 

Un petit lavis de Coelia Greenshade et les éclaircissements avec le mélange de base et c’est terminé. Pour la peau, un classique Bugman’s Glow en base, un lavis de Reikland Fleshshade et les éclaircissements au Cadian Fleshstone (bien dilué pour éviter des marques trop visibles).

Pour le sabre laser, j’ai opté pour la couleur verte (les puristes me diront que le sabre de Luke est bleu et ils auront raison) avec une première couche de Caliban Green, des éclaircissements de plus en plus dilués et concentrés sur une ligne de Warpstone Glow puis Moot Green et pour finir une très légère pointe de Yriel Yellow.

Concernant la ceinture, je suis parti sur une déclinaison classique cuir avec Rhinox Hide en base, un lavis d’Agrax Earthshade et un premier éclaircissement assez dense de Doombull Brown pour finir par un surlignage des arêtes en Tuskgor Fur.

Vient enfin la chevelure, réalisée sur une base d’Averland Sunset et un lavis de Seraphim Sepia et quelques éclaircissements en reprenant la couleur de base.

Le résultat est encore perfectible et je le considère encore en “work in progress” car je compte revenir sur le visage avant le soclage (j’attends les magnifiques socles transparents de chez Ramstag Store)

Le voilà presque terminé.

Last, but not least, Darth Vader est lui aussi une pièce d’assez bonne facture, riche en détails sur la cape, le costume côtelé, la plaque pectorale, c’est une vraie petite réussite. A priori plus simple au niveau du schéma de couleur, je suis donc parti sur une couche d’Abbadon Black pour lisser et rendre le noir plus profond. Pas de lavis, sur le noir ça n’aurait servi à rien, mais des éclaircissements assez long sur la cape et le costume notamment avec de l’Eshin Grey et du Dawnstone. Je suis parti sur des éclaircissements d’arête uniquement, même pour la cape que je fais d’habitude en brossage à sec. Mais le côté plus raide et strict du personnage se prêtait mal à un traitement doux.

Noir c’est noir.

Après avoir réalisé les boutons avec une touche de Ceramic White réhaussé de Bloodletter pour le rouge ou de Waywatcher Green pour le vert, je me suis attaqué au sabre laser. Pour celui-ci j’ai procédé comme suit : une couche de Mephiston Red suivi d’éclaircissements de plus en fins et courts d’Evil Sunz Scarlet puis Wild Rider Red. Pour finir une petite pointe de White Scar pour donner un effet lumineux.

Par la suite, j’ai voulu expérimenter un tutoriel pour réaliser un effet de halo lumineux autour du sabre. Pour ce faire, il faut repasser en White Scar les zones qu’on estime être éclairées par la lueur du sabre pour ensuite les rougir par des passages de peinture glaze (Bloodletter) très diluée pour ne pas donner une teinte trop franche mais plutôt diffuse.

Prêt à briller.

Sur cette première photo au-dessus, on voit bien les zones marquées (déjà trop généreuses en taille selon moi après coup) sur lesquelles la peinture glaze va se déposer pour créer un effet lumineux. Et c’est, je pense, sur cette phase que j’ai été encore plus généreux pour obtenir un effet un poil trop poussé. Je vous laisse juger :

Mes yeux, aaaaah mes yeux!

Il faut donc bien comprendre que cette dernière méthode doit être appliquée avec parcimonie et prudence.

Il m’a d’ailleurs été donné d’expérimenter le Hobby Holder pendant cette session de peinture comme on peut le voir sur les photos de Luke. Il s’agit d’un support amovible qui permet une prise en main plutôt aisée, notamment dans les cas où on doit aller chercher des recoins très en profondeur dans la figurine, ou situés sur les faces inférieures de celle-ci. Un outil bien plus pratique que mes sempiternels tubes de médicaments. Je ne saurais que trop vous le recommander.

Pour rappel, Star Wars Legion est un jeu d’Alex Davy, édité par Fantasy Flight Games et distribué par Asmodée. C’est un jeu pour 2 joueurs et les parties durent de 2 à 3h.

Toutes les peintures utilisées dans mes articles sont issues de la gamme Citadel de chez Games Workshop.

Les techniques de peinture se distinguent comme suit :

  • Le sous-couchage : réalisé à l’aide d’une bombe de peinture, cette étape prépare le plastique afin de faciliter l’accroche des peintures suivantes et permet d’orienter la teinte générale de la figurine vers la couleur souhaitée.
  • La base : réalisée à partir d’une peinture chargée en pigments, cette étape donne à la partie de la figurine la teinte générale souhaitée (notamment quand elle diffère de celle donnée pas la sous-couche, par exemple une figurine sous-couchée en noir dont on peint la partie chair à besoin de recevoir une couche de base couleur chair).
  • Le lavis : cette étape consiste à remplir les creux de la figurine avec une peinture très diluée et sombre, tirant vers la teinte générale de la zone travaillée, pour en faire ressortir les ombres. Cette étape se subdivise en deux catégories : le lavis global durant laquelle on applique avec un pinceau large sur toute la zone ou le lavis précis durant laquelle on ne remplit que les creux des détails avec un pinceau fin adéquatement chargé en peinture.
  • L’éclaircissement : il s’agit durant cette étape de faire ressortir les arêtes saillantes d’une zone pour montrer comment elles captent la lumière en utilisant une peinture relativement diluée et claire, en plusieurs étapes successives de plus en plus claires. Elle aussi se décline en deux variantes : l’éclaircissement d’arête durant lequel on utilise la tranche d’un pinceau très fin pour souligner les formes (une étape longue et fastidieuse mais qui est souvent gage de qualité) ou le brossage à sac durant lequel on utilise une pinceau brosse très peu chargé en peinture (une étape rapide et idéale pour les grandes zones ou pour donner certains effets de matière).
  • La peinture Glaze (glacis) : il s’agit d’une peinture très diluée, presque translucide, qui permet de réhausser les éclaircissements et donner une certaine brillance à l’ensemble.
Catégories
Toys

Laissez une réponse

*

*