Jeux de plateau

Batman Gotham City Chronicles : la review

Batman Gotham City Chronicles : activez le Bat Signal !!!

Batman Gotham City Chronicles

En 2016 Monolith lançait son premier projet sur Kickstarter, Conan, une gros jeu avec de belles figurines, des illustrations à tomber, des scenarios … Le succès de la campagne a été énorme, peut être trop pour un premier jeu. Quoi qu’il en soit 3 ans plus tard, après quelques projet comme Mythic Battles Panthéon, et la réédition de l’excellent Claustrophobia, Monolith sort Batman Gotham City Chronicles.

Le jeu vient juste d’être livré, et pour ceux qui n’aurait pas eu l’opportunité de participer à cette campagne Monolith remet le couvert aujourd’hui même, le 4 juin 2019, à l’occasion des 80 ans du Chevalier noir.

Le point matos.

Déboitage de Batman Gotham City Chronicles de chez Monolith.#Monolith #batman #jeuxdeplateau #boardgames

Publiée par TAG Toysandgeek sur Jeudi 2 mai 2019

Comment ça se joue ?

Batman Gotham City Chronicles est un jeu asymétrique, c’est à dire qu’un joueur va jouer les Vilains, il va tous les contrôler, et les autres joueurs vont incarner un “Héro”. Tout en suivant un scenario, une mise en place particulière propre au scenario, vous allez devoir en tant que Héro réussir l’objectif qui vous est fixé, et cet objectif est bien sur différent à chaque scenario.

Batman Gotham City Chronicles

 

Batman Gotham City Chronicles reprend la même mécanique de jeu que Conan, un système de jeu pensé par Frédéric Henry. Si son nom ne vous dit rien, vous avez surement déjà joué à l’un de ces jeu, si je vous dit Timeline, Les inventeurs, The Adventurers, non ça vous dit rien ?

Donc dans un premier temps, si vous voulez connaitre la base de la mécanique de jeu de Batman Gotham City Chronicles, vous pouvez vous rabattre sur ma review de Conan disponible ici.

Même si la mécanique de jeu est semblable à celle de Conan, elle a été révisé, améliorée, repensée, histoire de pousser la chose un peu plus loin que de juste transposer une mécanique sur un autre univers.

Donc pour rappel, le principe est plutôt simple, pour les Héros, chaque joueur dispose d’un plateau de personnage, chaque personnage possede des capacités qui lui sont propres, des aptitudes et une zone d’énergie avec des cubes. Pour effectuer des actions, vous allez devoir affecter un certain nombre de cube à cette action. Par exemple, pour combattre, si vous placer 3 cubes sur cette action, vous lancerez 3 dés, pour vous déplacez si vous placez 2 cubes, vous vous déplacerez 2 fois… Il est aussi possible de placer des cubes pour la défense, pour la relance des dés, pour faire certaines manipulations complexes, ou pour attaquer à distance. Il vous sera possible de choper de nouvelles armes, mais plus vous êtes chargé, et plus ce sera encombrant sur qui rendra certaines actions, comme le déplacement, plus difficile.

Une fois que les Héros ont joués, les cubes utilisés vont dans la zone de fatigue, et au début de votre prochain tour, vous ne pourrez pas récupérer tout ces cubes, cela dépendra de votre indice de récupération. Pour récupérer plus de cubes de lors d’un tour, il faut que votre Héro se mette au repos, il ne fera rien sur ce tour, mais pourra récupérer un plus grand nombre de cube, ce qui n’est pas à négliger.

Pour les Vilains, le joueur a à sa disposition le poste de commandement, une grand plateau, avec des emplacements pour les cubes, diverses actions, et la riviere qui contient les tuiles de tout les Vilains utile pour le scenario. Lorsque c’est le tour des Vilains, il est possible d’activer plusieurs tuiles, en payant son coût, et son coût dépend de sa position dans la riviere, la tuile la plus à droite coûte beaucoup plus chère que la tuile qui est tout à gauche, sachant que cela va de 1 à 8.

Un tuile peut représenter soit un personnage unique, soit un groupe de personnages. Si c’est un groupe de personnages, tout les personnages sont activés, dans l’ordre de votre choix. Chaque tuile représente donc un personnage, ou un groupe de personnage, avec des capacités propres, des valeurs de combats, de défenses différentes.

Lorsqu’une tuile est jouée, elle est placée tout à droite de la riviere, ce qui permet de réduire petit à petit le coût des tuiles qui étaient tout au bout de la riviere.

Quoi de neuf sur ce Batman ?

Déjà l’univers parle à plus de monde, qui n’a pas rêvé d’incarner Batman dans un jeu d’aventure. Ce qui est paradoxal, c’est que Conan était moins accessible de part son thème, mais plus accessible que Batman dans son Gameplay. Batman Gotham City Chronicles est plus complexe que son prédécesseur, le joueur qui contrôle les Vilains ne doit plus se contenter de taper sur les Héros, chaque tuile personnages a des capacités bien spécifiques, et sur certains scenarios, seuls quelques personnages peuvent remplir les objectifs du scenario, ce qui force à plus de strategie. Les Héros quand à eux, peuvent jouer dans l’ordre qu’ils veulent, ils peuvent se coordonnées, jouer une action, puis un autre joueur intervient, puis ça revient au premier joueur … Vous faite comme vous le voulez, pour le bien de la mission. Il n’y a donc pas de tour de jeu d’un joueur à proprement parlé.

Batman Gotham City Chronicles

Il y a aussi la notion de saturation de zone, selon l’envergure des personnages, ils ne peuvent pas tous tenir/venir sur une seule zone, car les zones des plateaux de jeu ont une valeur de saturation. Il est est de même pour les case action des Héros, ou des Vilains, donc non on ne peut pas mettre 10 cubes sur une seule action.

Alors du coup ça dit quoi ?

Batman Gotham City Chronicles est un jeu à scenarios, asymétrique, avec une immersion très forte, avec de l’interaction, de l’affrontement et pas mal de strategie. Les règles du jeu font 57 pages, ce qui peut faire peur au début, mais tout est extrêmement détaille, rabâché, illustré afin que tout soit clair. De plus Monolith propose sur son site des vidéos explicatives, des aides de jeu à télécharger afin que vous ayez tout ce qu’il faut pour jouer dans les meilleures conditions possible. Malgré tout ça le jeu est exigent et demande du temps pour être appréhender comme il se doit, car il faut le dire il y a beaucoup d’icônes de capacités spéciales, pleins de petits éléments qui viennent ralentir le jeu, du moins la première partie. La durée de vie est énorme, plus de 20 scenarios sont proposés dans la boite de base, de quoi vous faire passer un bon paquet d’heure de jeu.

Batman Gotham City Chronicles est un très bon jeu, qui fait honneur au Chevalier Noir, et à tout ce qui l’entoure, tout y est Bane, le Joker, le Pingouin, Catwoman, Robin, Arrow … Le tout servit par un matériel de dingue, d’un qualité dingue, je mettrais un petit bémol sur certaines illustrations, certaines sont magnifiques et d’autres beaucoup moins, mais je chipote. Donc si vous avez loupé la première campagne Kickstarter, il est grand temps de vous rattraper ce 4 juin 2019, tout le contenu de la première campagne sera disponible, ainsi que plein de nouveautés !!!

Batman Gotham City Chronicles

Batman Gotham City Chronicles est un jeu de Frédéric Henry, édité par Monolith, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 60 minutes et beaucoup plus.

Catégories
Jeux de plateau

Musicien, dessinateur, animateur socio culturel, fan de séries américaine et de BD, je suis tombé dans un jeu de plateau il y a 5 ans de cela, depuis je passe mon temps à lire des règles de jeu et à faire jouer tout mon entourage. Je vis ma passion à fond, et j'essaie du mieux que je le peux, de partager ma passion du jeu avec le plus grand nombre, c'est à dire avec vous.

Laissez une réponse

*

*